Menu
A+ A A-

Des prises de bénéfices font reculer les prix du pétrole

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse mardi, sous l'effet de prises de bénéfices, après avoir atteint la veille un plus haut depuis la mi-2015.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre, référence américaine du brut, a perdu 15 cents pour terminer à 57,20 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a perdu 58 cents pour finir à 63,69 dollars.

"La tentation de liquider une partie de ses investissements est élevée. C'est classique au lendemain de fortes progressions", a expliqué Bill O'Grady de Confluence Investment.

Mais "le baisse est très légère par rapport à la hausse de 1,71 dollar connue la veille (sur le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) car la pression demeure très forte en Arabie saoudite", a ajouté James Williams de WTRG Economics.

Le Brent avait quant à lui connu une progression de 2,20 dollars lundi.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a accusé l'Iran d'implication dans la fourniture de missiles aux Houthis, les rebelles du Yémen, ce qui constitue, selon lui, une agression militaire directe contre son pays. "Cela pourrait être considéré comme un acte de guerre", a-t-il dit.

"Un de ses ministres a fait un commentaire similaire sur le Hezbollah libanais. La question est: est-ce qu'ils le pensent vraiment ? Une chose est sûre: s'il devait y avoir une interruption dans la production saoudienne à la suite d'un conflit militaire, il n'y aurait pas de capacité de réserve pour pallier ce manque", a analysé M. Williams.

Réserves de pétrole américaines


Les rebelles chiites houthis ont affirmé quant à eux n'avoir reçu aucun missile iranien, menaçant néanmoins de tirer d'autres missiles sur les "ports, les aéroports, les postes frontaliers et les installations vitales" en Arabie saoudite et aux Emirats arabes en cas de maintient du blocus que Ryad vient de durcir contre le pays.

"Les marchés ont dû intégrer un risque plus important, et le prince ben Salmane (qui a accru son contrôle du pouvoir lors de la purge, ndlr) soutient également l'extension de l'accord (sur) des baisses de production de l'OPEP au-delà de mars 2018", a expliqué Lee Hardman, analyste chez Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ.

L'accord prévoyant une baisse de la production, qui lie l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et d'autres producteurs, dont la Russie, vise à limiter l'offre mondiale pour rééquilibrer le marché et faire remonter les prix.

Une extension de l'accord devrait être discutée entre l'OPEP et ses partenaires le 30 novembre à Vienne.

Les marchés attendaient par ailleurs la publication mercredi des données officielles du Département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves des Etats-Unis.

Pour la semaine achevée le 3 novembre, les analystes tablent sur une baisse de 2,7 millions de barils des réserves de brut, de 1,9 million de barils des réserves d'essence, et de un million de barils des réserves de produits distillés, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Des prises de bénéfices font reculer les prix du pétrole


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 juin 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu, l'Opep+ s'accorde sur une date de …

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens dans un marché paisible, à moins de deux semaines de la...

    mercredi 19 juin 2019 à 05:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mercredi en Asie, après le net rebond de la veille, lié notamment aux...

    mardi 18 juin 2019 à 21:38

    Le pétrole rebondit avec le retour de l'appétit pour le risq…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement rebondi mardi, profitant de la bonne humeur générale des marchés, alors que la...

    mardi 18 juin 2019 à 16:39

    Le pétrole se reprend malgré l'incertitude sur la réunion de…

    Londres: Les prix du pétrole repassaient dans le vert mardi en cours d'échanges européens, profitant de la bonne humeur générale des marchés...

    mardi 18 juin 2019 à 12:04

    Le pétrole affaibli par des craintes sur la demande mondiale

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mardi en cours d'échanges européens, fragilisés par des craintes sur la demande mondiale...

    lundi 17 juin 2019 à 22:03

    Le pétrole baisse, confusion sur une prochaine réunion de l…

    New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi dans un marché surveillant la difficile organisation d'une réunion de l'Organisation des pays...

    lundi 17 juin 2019 à 14:26

    Frets maritimes: les frets secs reculent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont divergé.

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    lundi 17 juin 2019 à 12:41

    Les prix des carburants en forte baisse dans les stations-se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur globalité la semaine dernière, avec une baisse encore plus...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite