Logo

Le pétrole ouvre en baisse à New York, l'Opep surveillé

prix du petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, les investisseurs continuant à engranger quelques profits tout en surveillant l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), et en particulier la position de son chef de file l'Arabie saoudite.
Vers 13H10 GMT, le baril de light sweet crude (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre, référence américaine du brut, cédait 3 cents et s'échangeait à 54,27 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Le baril était monté en cours de séance mercredi jusqu'à 55,22 dollars, soit tout près de son plus haut niveau de l'année (55,24 dollars), mais il s'est replié juste après la diffusion du rapport officiel hebdomadaire sur les niveaux de stocks de pétrole aux Etats-Unis.

"Les chiffres du département américain de l'Energie ont bien montré une baisse des stocks de brut mais d'une ampleur moindre que celle dévoilée la veille par l'API", la fédération professionnelle du secteur qui publie ses propres chiffres, a justifié Phil Flynn de Price Futures Group.

Les marchés se montraient aussi inquiets de la hausse des extractions aux Etats-Unis.

"La production américaine continue de grimper. Elle a presque effacé le recul qu'elle avait enregistré après le passage des ouragans cet été, et frôle désormais son plus haut en deux ans atteint fin septembre, à 9,56 millions de barils par jour", ont commenté les analystes de Commerzbank.

"On attend maintenant de voir ce qui se passe du côté de l'OPEP après de nouvelles informations en provenance d'Arabie saoudite", a indiqué Phil Flynn.

"D'une part le pays a semble-t-il augmenté le prix de son pétrole, indiquant ainsi à ses clients qu'il fallait s'attendre à voir les cours grimper dans les prochains mois, signe que le pays est bien décidé à prolonger l'accord de limitation de la production", a-t-il expliqué.

Le cartel s'est engagé fin 2016 avec d'autres, dont la Russie, à restreindre ses extractions pour limiter l'offre d'or noir sur le marché mondial et tenter ainsi de redresser les prix. L'accord court actuellement jusque mars 2018. Une réunion sur son avenir se tiendra fin novembre à Vienne.

"On entend également dire que l'Arabie saoudite s'est fixé comme plancher pour l'an prochain le prix de 60 dollars le baril alors que jusqu'à présent Ryad parlait seulement de rééquilibrer le marché", a remarqué M. Flynn.


(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, l'Opep surveillé


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.