Menu
A+ A A-

Le pétrole touché par des prises de bénéfices

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère baisse mercredi à New York comme à Londres, affecté par quelques prises de profits après une forte progression alimentée entre autres par les chiffres sur les réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre, référence américaine du brut, a cédé 8 cents pour clôturer à 54,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange. Il avait terminé mardi à son plus haut niveau depuis février.

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a concédé 45 cents pour finir à 60,49 dollars.

Les investisseurs attendaient mercredi le rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie sur le niveau des stocks d'or noir dans le pays et "il était clairement de nature à faire monter les prix", a commenté Kyle Cooper de IAF Advisors.

Certes le recul des réserves de brut (-2,4 millions de barils lors de la semaine achevée le 27 octobre) était moins important que celui annoncé mardi soir par la fédération professionnelle du secteur API, qui publie ses propres chiffres.

Autres éléments moins porteurs: la demande en produits raffinés s'est un peu contractée et la production américaine d'or noir a légèrement augmenté.

"Mais outre la baisse des stocks de brut, le rapport a aussi montré une diminution des réserves d'essence et de produits distillés ainsi qu'une augmentation des exportations à un niveau record", a souligné M. Cooper qui attribuait ce dernier élément au fait que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. est actuellement beaucoup moins cher que le Brent.

Le repli des cours, qui sont montés en cours de séance jusqu'à 55,22 dollars, "est probablement dû à des prises de bénéfices", a-t-il estimé.

L'Irak surveillé


Le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., comme le baril de Brent coté à Londres, a enregistré plus de 5% de progression sur le seul mois d'octobre.

Les investisseurs tablent sur une prolongation de l'accord de réduction de la production par les pays de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et ses partenaires.

Le cartel s'est engagé fin 2016 avec d'autres producteurs, dont la Russie, à limiter sa production pour rééquilibrer un marché mondial faisant face à une offre surabondante.

Le marché attendait désormais la prochaine réunion de l'OPEP à la fin du mois de novembre à Vienne.

Le soutien affiché de l'Arabie saoudite et de la Russie à une prolongation de l'accord jusqu'à fin 2018 "a alimenté la reprise des prix du pétrole" mais "il y a plusieurs inconnues que le groupe de producteurs va devoir clarifier dans le but d'entretenir la hausse du marché", a prévenu Stephen Brennock, analyste chez PVM, faisant notamment référence à la production prévue en augmentation en Irak.

En attendant, selon de premières informations "la production des membres de l'OPEP a diminué en octobre", a relevé Matt Smith de ClipperData. "Mais c'est sans doute temporaire", a-t-il ajouté, "car une grande partie de cette baisse est liée à l'Irak, où l'activité a été perturbée par les tensions avec les Kurdes."


(c) AFP

Commenter Le pétrole touché par des prises de bénéfices


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite