Menu
RSS
A+ A A-

Chevron freiné par les coûts, le titre en pâtit

prix du petrole New YorkNew York: La major pétrolière Chevron a annoncé vendredi des résultats trimestriels mitigés, en raison d'une hausse de ses coûts au moment où les prix du pétrole rebondissent.
Le bénéfice net s'est élevé à 1,95 milliard de dollars au cours du troisième trimestre achevé fin septembre, en hausse de 52,1% sur un an, dopé par un gain de cession d'actifs de 675 millions de dollars.

Ce résultat s'est toutefois traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 85 cents contre 98 cents attendus en moyenne par les marchés financiers.

Porté par une hausse de la prodiction de 8,4% à 2,72 millions de barils de pétrole par jour (mbj), le chiffre d'affaires de 36,21 milliards, en hausse de 20,1%, est également supérieur aux 34,06 milliards anticipés.

Les coûts ont toutefois augmenté de 15,6%, alors que le groupe pétrolier s'était engagé à les réduire considérablement.

Chevron n'a ainsi pas pu complètement profiter du rebond des prix du pétrole au troisième trimestre: Il explique avoir vendu le baril de brut à 42 dollars contre 37 dollars à la même période en 2016.

Le groupe californien, dont les activités n'ont pas été affectées par le passage de l'ouragan Harvey dans la zone pétrolière du Golfe du Mexique en août, est plus sensible aux fluctuations des cours de l'or noir que son rival ExxonMobil, dont le bénéfice trimestriel a également flambé.

A Wall Street, le titre perdait 2,90% à 115,11 dollars dans les premiers échanges.

L'activité de production et d'exploration pétrolière (l'amont) a gagné 489 millions de dollars, en hausse de 7,7%. Fait notable, elle a réduit nettement ses pertes à 26 millions de dollars aux Etats-Unis. Celles-ci s'élevaient à 212 millions un an plus tôt.

Cette activité a été longtemps la vache à lait des majors mais est devenue déficitaire lors des deux dernières années, en raison de l'effondrement de l'activité pétrolière aux Etats-Unis et des dépréciations d'actifs.

L'activité de raffinage (aval) reste la locomotive des profits avec un bénéfice de 1,81 milliard de dollars, en forte hausse de 70,3%. Traditionnellement, quand les prix du brut sont bas, les coûts de traitement sont allégés, ce qui profite aux raffineurs comme Chevron, qui est également propriétaire de stations service.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 juillet 2018 à 21:41

Le pétrole monte après une chute du nombre de puits américai…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi après un net recul du nombre de puits de pétrole actifs aux...

vendredi 20 juillet 2018 à 16:35

Le pétrole monte, rassuré par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa...

vendredi 20 juillet 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite assure ne pas vouloir …

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa...

vendredi 20 juillet 2018 à 06:33

Le pétrole en hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse vendredi en Asie, après des déclarations jugées favorables de l'Arabie saoudite sur sa production...

jeudi 19 juillet 2018 à 21:59

Le pétrole, hésitant entre stocks et offre mondiale, finit e…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé jeudi, réagissant toujours à un recul des stocks américains de...

jeudi 19 juillet 2018 à 19:34

Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

jeudi 19 juillet 2018 à 18:36

Norvège: fin de la grève dans le secteur pétrolier (patronat…

Oslo: La Fédération des armateurs norvégiens Rederiforbundet a annoncé jeudi un accord salarial avec un syndicat du secteur offshore, mettant ainsi fin...

jeudi 19 juillet 2018 à 16:31

Le pétrole repart à la hausse dans un marché volatile

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché volatile après des données hebdomadaires contrastées sur les...

jeudi 19 juillet 2018 à 15:05

Accords pétrolier et commercial Emirats/Chine avant une visi…

Dubaï: Les Émirats arabes unis et la Chine ont signé deux accords, l'un pétrolier et l'autre commercial, avant une visite jeudi soir...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite