Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte sous l'influence de l'Irak et du forage américain

prix du petrole New YorkNew York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, influencé par des statistiques sur le forage de pétrole aux Etats-Unis et la poursuite des troubles politiques dans le nord de l'Irak.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre, référence américaine du brut, prenait 32 cents et s'échangeait à 52,16 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Le nombre de puits (de forage aux Etats-Unis) a baissé pour la troisième fois d'affilée la semaine dernière. Au prix de 50 dollars le baril, on pourrait pourtant s'attendre à une reprise à la hausse des activités de forage", ont commenté les analystes de Commerzbank.

Cependant, "le département de l'Energie estime qu'il faut environ quatre mois pour que la tendance des prix se répercute sur les activités de forage. Il y a quatre mois les prix du pétrole coté à New York ont en effet atteint leur plus bas niveaux de 2017 à 42 dollars le baril. Si ce calcul est juste, on peut s'attendre à une hausse considérable du forage dans les prochains mois", ajoutent ces analystes.

Le marché se concentrait par ailleurs sur l'incertitude qui agite toujours le nord de l'Irak.

Le ministre du Pétrole Jabbar al-Louaibi a affirmé que l'Irak avait accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production dans le sud du pays pour compenser celle de la province de Kirkouk.

"Il s'agit de compenser la quantité perdue par l'Irak après l'arrêt des exportations par le terminal turc de Ceyhan à cause des opérations en cours", a-t-il expliqué. "Ce surplus de pétrole sera exporté par les terminaux du sud."

Malgré la récupération des champs pétroliers de Kirkouk, les autorités fédérales irakiennes ne peuvent pas exporter le pétrole car elles n'ont pas accès à l'oléoduc construit en 2013 par les Kurdes.

"Le marché demeure sourd d'une oreille et répond prioritairement aux nouvelles qui soutiennent les prix", a estimé Commerzbank.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 23 avril 2018 à 12:30

Le pétrole recule, le marché surveille la Maison Blanche

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches des sommets atteints la semaine précédente alors que...

lundi 23 avril 2018 à 07:44

Maurel et Prom: progression au 1T grâce aux cours du pétrole

Paris: La compagnie pétrolière française Maurel et Prom a publié lundi un chiffre d'affaires en hausse de 15% au premier trimestre, grâce...

lundi 23 avril 2018 à 06:24

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie sous l'effet de données sur l'augmentation de la production américaine mais la baisse...

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite