Menu
A+ A A-

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important champ pétrolier

prix du petrole beyrouthBeyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie, que les forces du régime cherchaient à reprendre aux jihadistes du groupe État islamique (EI).
Situé dans la province de Deir Ezzor dans l'est de la Syrie, près de la frontière avec l'Irak, le champ pétrolier d'Al-Omar est l'un des plus importants du pays en guerre.

Avant d'être détruit en octobre 2015 par des raids de la coalition internationale emmenée par Washington, ce champ pétrolier rapportait aux jihadistes entre 1,7 et 5,1 millions de dollars par mois (1,5 et 4,6 millions d'euros), selon la coalition.

Les combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) "contrôlent totalement le champ pétrolier d'Al-Omar, le plus grand de Syrie", selon une annonce publiée dimanche sur le site web de cette alliance soutenue par la coalition internationale.

Deux offensives distinctes se déroulent actuellement dans la province de Deir Ezzor pour reprendre à l'EI les territoires encore sous son contrôle: l'une est menée par les FDS, la seconde par les troupes du régime de Bachar al-Assad, soutenues par l'aviation russe.

Pour prendre le contrôle du champ pétrolier, les FDS, qui ont récemment chassé l'EI de son fief de Raqa (nord), étaient engagées ces dernières semaines dans une course implicite avec les forces du régime, stationnées depuis deux jours aux abords d'Al-Omar.

Le champ pétrolier se trouve à 10 km à l'est de Mayadine, un ancien fief de l'EI repris par le régime, qui avait pour objectif de s'emparer d'Al-Omar, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'avancée des FDS "intervient trois jours après le retrait de l'EI du champ pétrolier", selon l'OSDH, qui ne précise pas les raisons de ce retrait. Elle s'est faite à la faveur "de contre-offensives des jihadistes contre des positions des forces du régime, contraintes de reculer", selon la même source.

Les FDS ont également réussi à s'emparer dans la nuit du champ pétrolier d'Al-Sayjane, au nord de celui d'Al-Omar, d'après l'OSDH.

Déclenché en mars 2011 par la répression de manifestations pacifiques par le régime de Bachar al-Assad, le conflit en Syrie s'est complexifié avec l'implication de pays étrangers et de groupes jihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé.

Il a fait plus de 330.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.


(c) AFP

Commenter Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important champ pétrolier


    Le pétrole en Syrie

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Syrie

    vendredi 24 septembre 2021

    Le Hezbollah libanais annonce l'arrivée d'une nouvelle carga…

    Le caire: Le Hezbollah libanais a annoncé l'arrivée jeudi soir d'une nouvelle cargaison de pétrole en provenance d'Iran dans le port syrien...

    dimanche 10 mai 2020

    Syrie: nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence

    Damas: Les autorités syriennes ont adopté dimanche de nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence, les mesures d'austérité se succédant dans le...

    jeudi 04 juillet 2019

    Un pétrolier en route vers la Syrie arraisonné à Gibraltar

    Londres: Un pétrolier soupçonné d'acheminer du brut en Syrie en violation des sanctions européennes a été arraisonné à Gibraltar, annoncent jeudi les...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 29 novembre 2021 à 12:21

    Le prix du pétrole remonte fortement après le choc dû au var…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient fortement lundi à l'orée d'une semaine qui s'annonce mouvementée entre évaluation de la demande, négociations sur...

    dimanche 28 novembre 2021 à 21:40

    Les réunions techniques de l'Opep reportés à mercredi et jeu…

    Londres: L'Opep et ses alliés ont repoussé vers la fin de la semaine prochaine la tenue de leurs réunions techniques afin d'évaluer...

    vendredi 26 novembre 2021 à 21:14

    Le variant fait baisser de plus de 10% le pétrole

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont vécu vendredi leur pire journée en 17 mois, heurtés de plein fouet par la...

    vendredi 26 novembre 2021 à 17:21

    Le nouveau variant sème la panique sur les marchés du pétrol…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en chute libre vendredi, plongeant de 10% par rapport à la clôture de la veille, emportés...

    vendredi 26 novembre 2021 à 12:47

    Le nouveau variant du Covid-19 fait chuter fortement les cou…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en forte chute vendredi devant le risque que fait peser sur la demande d'or noir le...

    vendredi 26 novembre 2021 à 10:43

    📈 La Bank Of America prédit un prix du baril de Brent à 120$…

    New York: Bank of America, la plus grande banque américaine, a déclaré dans une note de recherche que le cours du Brent, indice...

    vendredi 26 novembre 2021 à 09:38

    Le baril de pétrole WTI chute de plus de 5%, inquiétudes sur…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient vendredi matin, en particulier le baril de WTI, qui lâchait plus de 5% à New York...

    jeudi 25 novembre 2021 à 13:19

    Le pétrole à l'équilibre, attente d'une réaction de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole faisaient du surplace jeudi dans une séance raccourcie pour Thanksgiving, les investisseurs attendant pour se positionner la...

    mercredi 24 novembre 2021 à 22:33

    Le pétrole stable après les stocks américains et l'appel de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mercredi, dans un marché à faible volume avant le jour férié de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 29 novembre 2021 Les prix du pétrole regagnaient environ 5%, après avoir chuté de plus de 10% vendredi.
    La semaine s'annonce mouvementée entre évaluation de la demande, négociations sur le nucléaire iranien et réunion de l'Opep+.

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite

    📈 En octobre 2021, le prix du pétrole accélère

    Le lundi 22 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2021, le prix du pétrole en euros accélère nettement (+13,8 % après +5,2 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) rebondissent (+3,3 %, après −1,6 %) autant du fait des matières premières alimentaires (+2,5 % après −1,1 %) que des matières premières industrielles (+4,5 % après −2,4 %). Le prix du pétrole accélère En octobre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) est en nette hausse (+12,1 % après +5,1 %), s’établissant en moyenne à 83,5 $. En euros, l'accélération du...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite