Menu
RSS
A+ A A-

Accusations de malversations: la compagnie pétrolière du Nigeria contre-attaque

prix du petrole abujaAbuja: La compagnie pétrolière d'Etat du Nigeria, premier producteur d'or noir en Afrique, a publié lundi un rapport détaillé pour se défendre des accusations de malversations révélées au grand jour la semaine dernière par un membre du gouvernement.
"Ces accusations étaient basses, et toutes les procédures - d'acquisition de contrats - ont été respectées à la lettre", affirme Ndu Ughamadu, directeur des affaires publiques de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC).

"Les contrats passés avec la NNPC n'ont pas besoin d'être discutés avec le secrétaire d'Etat au Pétrole ou avec le conseil d'admnistration (...) mais doivent être approuvés par le conseil des appels d'offres ou par le ministre du Pétrole, qui se trouve être le chef de l'Etat", assure le communiqué publié lundi.

Cette réponse survient une semaine après la fuite dans la presse locale d'une lettre d'Ibe Kachikwu, secrétaire d'Etat au pétrole, adressée au président Muhammadu Buhari, lui rapportant un "climat de peur" et l'opacité qui règne au sein de la NNPC depuis que Maikanti Baru en a pris les commandes en 2016.

Il a notamment accusé M. Baru de n'avoir pas respecté la procédure administrative prévue pour une liste de cinq contrats d'une valeur de 25 milliards de dollars "signés sans aucune connaissance ni approbation du conseil d'administration de la NNPC".

Ce nouveau scandale met à mal la "guerre contre la corruption" promise par le président Buhari à son arrivée au pouvoir.

Le chef de l'Etat, réputé pour sa droiture, s'est nommé lui-même ministre du Pétrole, pour pouvoir mieux surveiller le secteur. Mais il a placé l'un de ses proches, M. Bahu, musulman originaire du Nord comme lui, à la tête de la NNPC en 2016.

Jusqu'à cette date, M. Kachikwu avait deux casquettes: président de la NNPC et secrétaire d'Etat au Pétrole. Les investisseurs et les experts avaient salué ses efforts pour réformer un secteur gangréné par la corruption et le pillage à grande échelle.

Le président nigérian a été absent du pays pendant près de 6 mois depuis le début de l'année pour des raisons médicales, ne pouvant de fait être garant de la bonne procédure des appels d'offres.

Le Sénat a mis en place une commission d'enquête sur les accusations de M. Kachikwu, qui sera présidée par un sénateur de l'Etat de Sokoto (nord), Aliyu Wamakko.

La compagnie pétrolière nationale, considérée comme la caisse noire des régimes successifs, vend "plus de 50% du volume total - d'environ 2 millions de barils/jour - produit dans le pays", à travers ses joint-ventures avec les grandes compagnies internationales, selon Benjamin Augé, chercheur associé à l'Institut français des relations internationales.

(c) AFP


Commenter Accusations de malversations: la compagnie pétrolière du Nigeria contre-attaque

Le pétrole au Nigéria


jeudi 25 janvier 2018

Un navire pétrolier pour produire 200.000 barils/jour supplé…

Lagos (nigeria): Un navire pétrolier gigantesque est arrivé au Nigeria dans le cadre d'un projet de plusieurs milliards de dollars, et devrait...

mercredi 20 décembre 2017

Eni et Shell seront jugés en Italie pour corruption présumée…

Milan: Les compagnies pétrolières Eni et Shell comparaîtront à partir du 5 mars devant le tribunal de Milan, pour des soupçons de...

mardi 28 novembre 2017

Amnesty dénonce l'implication de Shell dans des crimes au Ni…

lagos: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a une lourde responsabilité dans des exactions commises dans les années 1990 à l'encontre des populations...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

lundi 19 février 2018 à 17:14

France: Les prix des carburants reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 19 février 2018 à 14:34

La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter de 10% d'i…

Paris: La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d'environ 10,8% d'ici à 2040, notamment du fait des transports, selon un scénario élaboré...

lundi 19 février 2018 à 13:33

Le pétrole monte un peu, le marché observe l'Iran et Israël

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment entre l'Iran et Israël...

lundi 19 février 2018 à 05:22

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter lundi en Asie mais l'élan pourrait être limité par la peur de voir les...

dimanche 18 février 2018 à 14:13

Abou Dhabi attribue à une compagnie espagnole une concession…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): La compagnie pétrolière publique des Emirats arabes unis (ADNOC) a annoncé dimanche avoir attribué à la société...

vendredi 16 février 2018 à 21:04

Le pétrole termine en hausse avant un week-end prolongé aux …

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a avancé vendredi à la clôture, dans un marché sans entrain tout...

vendredi 16 février 2018 à 18:04

Le pétrole en légère hausse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu vendredi en fin d'échanges européens dans un marché sans élan avant le rapport de...

vendredi 16 février 2018 à 15:21

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York dans un marché …

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture vendredi, les investisseurs se plaçant en retrait à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite