Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en nette baisse à l'approche de la tempête Nate

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse vendredi, le baril coté à New York repassant même sous le seuil des 50 dollars, alors qu'une nouvelle tempête, baptisée Nate, s'approchait des côtes américaines du Golfe du Mexique.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en novembre, référence américaine du brut, a reculé de 1,50 dollar, soit 2,95%, pour clôturer à 49,29 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a terminé à 55,62 dollars, en baisse de 1,38 dollar, ou 2,42%, par rapport à la clôture de jeudi.

Les cours avaient été soutenus au cours des dernières séances par les signes de rapprochement entre la Russie et l'Arabie saoudite, les deux figures de proue d'un accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et d'autres gros pourvoyeurs d'hydrocarbures à limiter leur production. Le but est de restreindre l'offre d'or noir sur le marché mondial et ainsi tenter de redresser les prix.

Les dirigeants russes et saoudiens ont suggéré qu'ils étaient prêts à étendre cet accord.

Mais pour Bart Melek, de TD Securities, "le marché s'est peut-être un peu trop emballé, rien n'est encore signé et beaucoup de choses peuvent encore changer" avant la prochaine réunion officielle de l'OPEP, qui aura lieu fin novembre à Vienne.

Les investisseurs penchent par ailleurs, selon lui, pour la prudence à l'approche de Nate.

Cette tempête tropicale devrait se renforcer et se transformer en ouragan au cours du week-end lorsqu'elle traversera le Golfe du Mexique, où des plates-formes pétrolières et gazières ont été évacuées, avant d'atteindre le sud des Etats-Unis et de frapper les Etats de Louisiane et de Floride, a indiqué le centre américain des ouragans (NHC).

Les tempêtes qui s'abattent sur les Etats-Unis perturbent la production de brut, mais entament également l'activité des raffineries, et donc la demande locale de pétrole non raffiné.

Il est aussi possible "que le marché soit tout simplement à court d'investisseurs souhaitant parier à la hausse", a avancé Kyle Cooper, d'IAF Advisors. "Je n'aime pas habituellement utiliser cet argument mais les informations récentes sur le marché du pétrole penchent plutôt en faveur d'une augmentation des prix", a-t-il souligné, en mentionnant la forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis ou le rapprochement entre la Russie et l'Arabie saoudite.

"Il semble que le marché est dominé par l'idée que la production de brut aux Etats-Unis va continuer à augmenter via l'exploitation du pétrole de schiste", a avancé le spécialiste.

L'industrie pétrolière américaine n'est pas engagée dans l'accord de baisse de la production et les exploitants de pétrole non conventionnels peuvent au contraire augmenter leurs extractions quand les prix du baril rendent leurs exploitations plus rentables.

"Si l'optimisme des marchés quant à un rééquilibrage de l'offre et de la demande grâce au cartel devait soutenir les prix à court terme, cela pourrait encourager les producteurs de pétrole de schiste à augmenter leur production", a prévenu Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 19 septembre 2018 à 12:15

Le pétrole stable après sa forte hausse de la veille

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, après avoir grimpé la veille du fait d'informations de presse...

mercredi 19 septembre 2018 à 02:30

Le pétrole soutenu par des signaux saoudiens pour un baril à…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, dynamisés par l'apparente volonté de l'Arabie saoudite de laisser le...

mardi 18 septembre 2018 à 14:28

L'Iran reste "un membre très important" de l'Opep …

Foujeirah (emirats arabes unis): L'Iran reste "un membre très important" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a déclaré mardi le...

mardi 18 septembre 2018 à 12:14

Le pétrole bondit, les saoudiens seraient "à l'aise…

Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite serait "à l'aise" avec un baril à...

mardi 18 septembre 2018 à 09:50

Norvège: production de pétrole quasi stable en août

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, est restée quasiment stable en août, en ligne avec...

mardi 18 septembre 2018 à 05:51

Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les marchés s'inquiétant de l'escalade de la guerre commerciale entre les...

lundi 17 septembre 2018 à 21:33

Le pétrole lesté par un regain de tensions entre Washington …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse lundi, rattrapés en cours de séance par la crainte de...

lundi 17 septembre 2018 à 18:50

Les prix des carburants encore en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers ont une nouvelle fois évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole augmentant tandis que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite