Logo

Le pétrole new-yorkais soutenu par les discussions sur un accord de l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York montait légèrement à l'ouverture jeudi, soutenu par la perspective de voir l'accord de limitation de production d'or noir engageant en particulier l'Opep et la Russie être prolongé et par la baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en novembre, référence américaine du brut, progressait de 17 cents et s'échangeait à 50,15 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours, après trois séances de baisse, "se stabilisent avec le repli important des réserves de brut aux Etats-Unis" annoncé mercredi par le département américain de l'Energie (DoE), a indiqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Dans un rapport hebdomadaire, le DoE a fait état d'une baisse de 6 millions de barils de brut, un recul bien plus important que celui prévu par les analystes.

Les Etats-Unis ont continué par ailleurs à augmenter leur production d'or noir et leurs exportations se sont envolés à un record, atteignant 1,98 million de barils par jour.

"C'est un phénomène basique: moins de pétrole dans le reste du monde et trop de pétrole aux Etats-Unis font baisser le prix du brut américain et s'envoler les exportations", ont résumé les analystes de Société Générale.

L'offre a en effet été limitée dans le reste du monde, notamment en raison de l'accord de baisse de production dans lequel se sont engagés jusqu'à fin mars 2018 les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs, dont la Russie. L'objectif est de faire baisser le volume de brut disponible sur le marché mondial et ainsi tenter de redresser les prix des hydrocarbures.

Le président russe Vladimir Poutine recevait jeudi à Moscou le roi Salmane d'Arabie saoudite, chef de file de l'OPEP. Parmi les éléments de discussion devait figurer la possibilité de prolonger l'accord au-delà de mars 2018.

"Cette perspective, qui permettrait de modifier un peu l'équilibre entre l'offre et la demande, soutient les prix", a souligné M. Lipow.

(c) AFP

Commenter Le pétrole new-yorkais soutenu par les discussions sur un accord de l'Opep


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.