Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dollars le baril

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique des 50 dollars le baril en attendant le rapport sur le niveau des réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis.
Le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en octobre, référence américaine du brut, a grappillé 2 cents pour clôturer à 49,91 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Il est monté en cours de séance jusqu'à 50,33 dollars avant de perdre du terrain.

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 55,48 dollars, en baisse de 14 cents par rapport à la clôture de vendredi.

"On reste dans une fourchette d'échanges très limitée, les investisseurs ne semblent pas parvenir à déterminer une direction claire", a observé Kyle Cooper d'IAF Advisors. "Ils ne savent sans doute pas trop se positionner" avant le rapport du Département américain de l'Energie (DoE) mercredi, a-t-il avancé.

"Il n'y a pas vraiment de nouvelles informations ce lundi, le marché peine à faire franchir au baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. la barre des 50 dollars après la relative solidité des marchés la semaine dernière", a aussi estimé Robert Yawger de Mizuho.

Les cours du brut avaient reçu un coup de pouce de commentaires encourageants sur la demande de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui ont toutes deux relevé leurs prévisions pour la demande mondiale d'or noir pour 2017 et 2018.

"Depuis, les prix sont un peu coincés entre la moyenne glissante du baril au cours des 200 derniers jours, actuellement à 49,57 dollars, et la barre des 50 dollars", a remarqué M. Yawger.

"On s'était retrouvé dans le même genre de configuration technique fin juillet-début août et les cours ne sont pas parvenus à monter plus haut", a-t-il rappelé.

L'offre mondiale reste abondante, et même si le groupe privé Baker Hughes a fait état vendredi d'une baisse du nombre de puits actifs aux Etats-Unis, l'ampleur limitée des dégâts provoqués par les ouragans Harvey et Irma sur l'industrie pétrolière dans le pays laisse penser que la production américaine reste solide.

Le rapport du DoE devrait donner mercredi des indications plus précises sur l'impact des ouragans sur les stocks américains d'or noir "même si les investisseurs savent qu'il est difficile à mesurer tant les incertitudes sont nombreuses", a souligné M. Cooper. "Dans ces conditions il est difficile d'analyser ces données dans une perspective de long terme, a-t-il ajouté.

Pour Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group, un cours du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. aux niveaux actuels "peut sembler assez élevé pour beaucoup d'opérateurs attendant toujours des engagements plus concrets de l'OPEP et de ses partenaires pour limiter leur production".

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) s'est engagée fin 2016 avec d'autres producteurs, dont la Russie, à limiter ses extractions afin de tenter de redresser les prix.

Après avoir respecté assez scrupuleusement leurs objectifs en début d'année, les membres du cartel ont eu tendance à augmenter leurs extractions au fil des mois. La production de l'OPEP s'est toutefois légèrement repliée en août.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 23 octobre 2018 à 14:27

Fiscalité écologique sur les carburants: "Une arnaque…

Paris: Le premier secrétaire du PS Olivier Faure a accusé mardi le gouvernement de se livrer à "une arnaque" en cherchant, sous...

mardi 23 octobre 2018 à 12:31

Le pétrole au plus bas en un mois dans un marché prudent

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens à leur plus bas niveau en un mois alors que les...

mardi 23 octobre 2018 à 06:58

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés à la baisse, mardi en Asie, après que l'Arabie saoudite malmenée par l'affaire Khashoggi eut...

lundi 22 octobre 2018 à 21:50

Le pétrole, en petite hausse, peine à anticiper l'issue de l…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en petite hausse lundi alors que le marché tentait de prédire les potentiels...

lundi 22 octobre 2018 à 20:09

Les prix des carburants refluent en France

Paris: Les prix des carburants routiers ont reflué la semaine dernière après leurs hausses récentes, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 22 octobre 2018 à 16:26

Le pétrole recule, le marché hésite face aux tensions améric…

Londres: Les cours du pétrole effaçaient lundi en cours d'échanges européens leurs gains du début de séance alors que le marché peine...

lundi 22 octobre 2018 à 12:16

Le pétrole monte, les tensions entre Ryad et Washington inqu…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a évoqué "des mensonges...

lundi 22 octobre 2018 à 11:11

Pétrole: l'Arabie saoudite n'a "aucune intention" …

Moscou: L'Arabie saoudite n'a "aucune intention" de mettre en place un embargo sur le pétrole comme en 1973, a déclaré lundi le...

vendredi 19 octobre 2018 à 21:44

Le pétrole remonte, mais glisse sur la semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés vendredi sans empêcher une glissade sur la semaine, dans un contexte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite

Est-ce que l'Opep fixe les prix du pétrole ?

Le mercredi 26 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Alors que les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau en quatre ans, le président américain Donald Trump a accusé l'Opep d'"arnaquer le reste du monde". Quel est le rôle de cette organisation ?

Lire la suite