Menu
RSS
A+ A A-

Loi interdisant l'exploitation des hydrocarbures: "dangereux" pour les industriels

prix du petrole ParisParis: Le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip) a jugé mercredi "dangereux" et contre-productif le projet de loi visant à interdire à terme l'exploitation des hydrocarbures en France.
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, doit présenter lors du conseil des ministres du mercredi 6 septembre ce texte, qui vise à sortir de la production de pétrole ou de gaz à l'horizon 2040.

"Ce projet de loi pour nous est dangereux et va engager le début de la fin d'un secteur industriel qui est performant en France en favorisant une importation accrue de produits pétroliers", a dit à l'AFP Francis Duseux, président de l'Ufip.

"Il n'aura aucun impact sur la consommation de pétrole et conduira à augmenter les émissions de gaz à effet de serre puisque ce qu'on ne produit pas en France, il faudra l'importer et donc il y aura du CO2 émis au transport", a-t-il ajouté.

Parmi les arguments avancés par l'Ufip figure encore la menace qui pèserait sur les 1.500 emplois concernés, la fin de certaines recettes pour les collectivités locales ou encore l'image potentiellement négative de la France donnée aux investisseurs étrangers.

"En tant que patron d'une entreprise pétrolière, je ne peux pas être d'accord", a réagi de son côté le PDG du groupe Total, Patrick Pouyanné, interrogé par l'AFP en marge de l'université d'été du Medef.

"Si je ne peux pas explorer en France, j'explore ailleurs", a-t-il ajouté.

Actuellement, 63 concessions d'hydrocarbures sont en cours de validité dans le pays et sont concentrées dans les bassins parisien et aquitain.

La France a produit environ 815.000 tonnes de pétrole l'an dernier, soit l'équivalent d'à peu près 1% de la consommation nationale. Le plus gros producteur en France est le groupe canadien Vermilion.

"Les géologues ont la quasi certitude qu'il y a des ressources disponibles en Guyane et, à notre avis, il serait utile de permettre l'exploration pour vérifier si on en trouve ou pas car cela pourrait être une source de richesse considérable pour les Guyanais", a encore fait valoir Francis Duseux.

"On dit que pour lutter contre le réchauffement climatique, le préalable, c'est de renoncer à exploiter les trois quarts des réserves d'énergie fossiles qu'on a sous nos pieds. Il faut qu'on montre l'exemple", a de son côté estimé Nicolas Hulot mercredi matin sur France Info.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite