Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net recul

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par des prises de bénéfices après une forte hausse vendredi et dans le sillage des produits raffinés.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre, référence américaine du brut, a cédé 1,14 dollar pour s'établir à 47,37 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé à 51,66 dollars, en baisse de 1,06 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. "revient pratiquement au même niveau que vendredi, tiré vers le bas par les prix de l'essence et du fioul de chauffage", a remarqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

"On arrive à la fin de la saison des grands déplacements en voiture avec des stocks d'essence plus que suffisants alors même que les raffineries continuent à transformer le brut à une cadence historiquement élevées", a-t-il souligné.

La progression de vendredi avait par ailleurs été alimentée par "des informations sur des problèmes rencontrés par une unité d'une grosse raffinerie d'ExxonMobil aux Etats-Unis, à Baytown au Texas", a rappelé John Kilduff d'Again Capital.

"Il semblerait que le problème soit circonscrit, en tout cas moins important qu'on ne le craignait, aussi les prix du brut, comme ceux des produits raffinés, repartent à la baisse", a-t-il remarqué. "On revient à la situation fondamentale, à savoir que le marché est abondamment fourni."

Les investisseurs surveillaient à cet égard ce qui pouvait sortir d'une réunion de suivi d'un accord établi fin 2016 entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres grands producteurs, dont la Russie.

L'accord, qui engage pour l'instant ses participants jusqu'à la fin du premier trimestre 2018, vise à écluser les réserves mondiales et à rééquilibrer un marché sur lequel pèse une offre abondante.

"Les producteurs présents à la réunion doivent s'assurer que les pays se tiennent à leurs objectifs pour éviter que les prix ne flanchent à nouveau. Des commentaires satisfaisants pourraient aider les prix à remonter", a expliqué Ipek Ozkardeskaya, une analyste de London Capital Group.

Toutefois, a nuancé David Madden de CMC Markets, "en juillet, le respect des objectifs de l'accord a chuté, ce qui prouve que les pays producteurs s'intéressent plus à leurs propres besoins nationaux qu'à ceux du groupe. L'OPEP n'a plus la crédibilité qu'elle a pu avoir à une époque."

Selon le cabinet suisse Petro-Logistics, la production du cartel, qui était montée en juillet à son plus haut niveau de l'année, devrait diminuer de 419.000 barils par jour en août, à 32,8 millions de barils.

Autre élément signalant un rééquilibre du marché: le nombre de puits de forage en activité aux Etats-Unis a diminué de cinq puits à 763 puits, selon le décompte publié par le groupe privé Baker Hughes, qui est vu comme un baromètre avancé de la production. Il s'agit de la plus forte baisse depuis janvier.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 juillet 2018 à 06:12

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient à nouveau mercredi en Asie, dans un contexte de craintes sur une augmentation de l'offre et...

mardi 17 juillet 2018 à 23:06

Une Bourse américaine lance un contrat sur le pétrole basé à…

New York: La plateforme boursière américaine Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé mardi le lancement d'un nouveau contrat à terme sur le pétrole...

mardi 17 juillet 2018 à 22:00

Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé mardi l'arrêt des exportations de brut depuis le terminal de Zaouia en...

mardi 17 juillet 2018 à 21:47

Les cours du pétrole remontent au lendemain d'un plongeon

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement rebondi mardi après un plongeon de plus de 4% la veille, alors que...

mardi 17 juillet 2018 à 16:29

Les cours du pétrole divergent, prévision de baisse des stoc…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les analystes estimaient...

mardi 17 juillet 2018 à 12:37

Le pétrole en baisse, vers une nouvelle augmentation de la p…

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les Etats-Unis...

mardi 17 juillet 2018 à 05:12

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi sous l'effet d'achats à bon compte après avoir plongé à des plus bas de trois...

lundi 16 juillet 2018 à 22:15

Le pétrole chute, les craintes liées à la production s'estom…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement baissé lundi alors que les craintes liées à une potentielle insuffisance de l'offre...

lundi 16 juillet 2018 à 18:56

Poutine tend la main à Trump dans le domaine du pétrole et d…

Helsinki: Le président russe, Vladimir Poutine, a tendu la main à son homologue américain, Donald Trump, dans le domaine du pétrole et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite