Logo

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi et avant la conclusion d'une réunion de l'Opep.
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 51,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse nette de un dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de septembre cédait 87 cents à 47,64 dollars.

"Les prix s'ajustent après la séance très mouvementée de vendredi après les données de Baker Hugues", quand les cours avaient fortement grimpé, a commenté Sam Sinclair, analyste à Inenco.

Le groupe privé Baker Hughes avait fait état dans ses données hebdomadaires d'une baisse du nombre de puits actifs aux Etats-Unis.

Alors que l'envol de la production américaine inquiète des investisseurs rendus frileux par l'abondance de l'offre mondiale, cette baisse a été vue comme un bon signe.

"Nous approchons de la fin de l'été, et la demande américaine devrait se normaliser. Cela sera l'occasion pour les marchés de se faire une idée plus claire de l'état du marché mondial et de l'effet des baisses de production de l'OPEP", a conclu Sam Sinclair.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui s'est associée à d'autres producteurs fin 2016 pour limiter leurs extractions et rééquilibrer le marché, était réunie avec eux lundi à Vienne pour un point mensuel de suivi de l'accord.

"En juillet, le respect des objectifs de l'accord a chuté, ce qui prouve que les pays producteurs s'intéressent plus à leurs propres besoins nationaux qu'à ceux du groupe. L'OPEP n'a plus la crédibilité qu'elle a pu avoir à une époque", a tranché David Madden, analyste chez CMC Markets.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.