Menu
A+ A A-

Pétrole: l'AIE entrevoit un rééquilibrage mais critique l'Opep

prix du petrole ParisParis: L'AIE estime que le marché du pétrole est en train de se rééquilibrer grâce à une demande plus importante que prévu cette année mais pointe du doigt une faible résolution de l'Opep à limiter sa production.
L'Agence internationale de l'Energie a légèrement revu à la hausse vendredi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2017, après un solide deuxième trimestre.

Elle anticipe une progression de la demande de 1,5 million de barils par jour (mbj) pour atteindre 97,6 mbj en 2017, soit 0,1 mbj de plus que lors de la précédente estimation en juillet.

La demande a en effet été solide au deuxième trimestre, selon les chiffres préliminaires dont dispose l'AIE, note l'organisation dans son rapport mensuel sur le marché pétrolier.

Pour 2018, la croissance devrait légèrement ralentir à 1,4 mbj (inchangé par rapport au mois dernier) pour atteindre 99 mbj.

Les chiffres de référence ont été révisés par rapport à la précédente publication, l'AIE disposant de nouvelles données sur les années passées.

"Les producteurs devraient être encouragés par la demande, qui progresse sur un an plus vite que ce qui avait été estimé initialement", souligne l'agence, qui regroupe des 29 pays développés également membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

"Le marché se rééquilibre", note-t-elle, alors qu'une offre supérieure à la demande a entraîné une chute des cours du pétrole il y a trois ans. Les cours se sont peu ou prou stabilisés autour de 50 dollars le baril récemment.

La résolution de l'OPEP à l'épreuve


Mais l'AIE met en garde certains pays producteurs qui ne tiennent pas leurs promesses de réduction de la production.

"Il y aurait plus de confiance dans la pérennité du rééquilibrage (du marché) si certains producteurs participant aux accords de production ne montraient pas... des signes d'affaiblissement de leur résolution", note-elle.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres pays partenaires (dont la Russie) ont décidé fin 2016 de réduire leurs extractions jusqu'en mars 2018 pour limiter l'offre sur le marché mondial et tenter de redresser les prix du baril.

Ces pays se sont encore réunis en début de semaine pour une réunion technique à Abou Dhabi, au cours de laquelle ils ont une nouvelle fois promis de respecter des réductions de leur production.

Mais pour les pays de l'OPEP, le taux de conformité à ces exigences a chuté à 75% en juillet après 77% en juin, selon l'AIE. Pour les pays hors-OPEP ce taux est à seulement 67%.

La Libye et dans une moindre mesure le Nigeria - deux pays de l'OPEP pour l'instant exemptés de restriction de leur production en raison de problèmes géopolitiques qui les affecte - ont ouvert un peu plus les vannes.

L'AIE pointe aussi du doigts plusieurs mauvais élèves qui n'ont pas bien respecté les accords de limitation, dont des gros producteurs comme l'Algérie, l'Irak et les Emirats Arabes Unis.

Le géant saoudien a en revanche réduit sa production un peu au-delà de ses engagements.

"Pour que le rééquilibrage se maintienne, les producteurs qui se sont engagés (à limiter leur production) jusqu'en mars 2018 doivent convaincre le marché qu'ils sont tous dans le même bateau", souligne l'AIE. "Il n'apparaît pas tout à fait clairement que ce soit le cas aujourd'hui".

(c) AFP


Commenter Pétrole: l'AIE entrevoit un rééquilibrage mais critique l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 02 mars 2021 à 12:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent leur hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France étaient toujours en hausse la semaine dernière, selon des données officielles diffusées lundi. Sur la semaine...

    mardi 02 mars 2021 à 11:46

    Le pétrole hésite à deux jours du sommet de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient proches de l'équilibre en début de séance européenne mardi, les investisseurs optant pour la prudence avant...

    mardi 02 mars 2021 à 08:07

    Pétrole: l'Opep+ tentée d'ouvrir les vannes avec le retour e…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés se retrouvent cette semaine afin d'ajuster leurs coupes...

    lundi 01 mars 2021 à 21:42

    Le pétrole recule dans un marché tourné vers le prochain som…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont débuté la semaine sur une baisse lundi dans un marché se préparant à des...

    lundi 01 mars 2021 à 11:53

    Le pétrole aborde la semaine dans le vert, le prochain somme…

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en hausse lundi, poussés par l'adoption ce week-end du vaste plan de relance par la...

    vendredi 26 février 2021 à 23:04

    Mexique: 23 milliards de dollars de pertes en 2020 pour Peme…

    Mexico: Pemex, la compagnie pétrolière publique mexicaine, a enregistré des pertes nettes de près de 23 milliards de dollars en 2020, a-t-elle...

    vendredi 26 février 2021 à 22:01

    Le pétrole en repli au lendemain de nouveaux records en plus…

    New York: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, après avoir atteint la veille des plus hauts depuis janvier 2020, le...

    vendredi 26 février 2021 à 11:51

    Le pétrole recule au lendemain de nouveaux records en plus d…

    Londres: Les cours du pétrole restaient gagnants sur la semaine mais cédaient du terrain vendredi, après les plus hauts depuis janvier 2020...

    jeudi 25 février 2021 à 22:07

    Le pétrole fait une pause, en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Après une marche en avant alimentée par un optimisme sur la reprise économique mondiale et la perturbation de la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 1 mars 2021 A respectivement 67,70 dollars le baril de Brent et 63,81 dollars le baril de WTI, les deux contrats de référence avaient touché jeudi des niveaux plus vus depuis le 8 janvier 2020, avant de se replier vendredi.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite