Menu
A+ A A-

Le pétrole en hausse après un rapport mitigé sur les stocks américains

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi après l'annonce d'un fort recul des réserves de brut aux Etats-Unis, mais aussi d'une progression surprise des stocks d'essence dans le pays.
Le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre, référence américaine du brut, a clôturé à 49,56 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), gagnant 39 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'est apprécié de 56 cents pour finir à 52,70 dollars.

Selon les données publiées par le département américain de l'Energie (DoE), les réserves de brut aux Etats-Unis ont diminué de 6,5 millions de barils au cours de la semaine achevée le 4 août, soit près de trois plus qu'attendu par les analystes.

"Les réserves ont baissé de plus de 33 millions de barils au cours des six dernières semaines", a relevé James Williams de WTRG. "C'est assez impressionnant."

Autre élément plaidant pour une hausse des prix: les importations ont été réduites de près de 500.000 barils par jour à 7,76 millions de barils par jour.

Mais la réaction du marché a été modérée "par la hausse des réserves d'essence au moment où l'on approche de la fin de la saison des grands déplacements", a estimé James Williams.

Les stocks d'essence ont en effet grimpé de 3,4 millions de barils alors que les analystes s'attendaient à une baisse de 1,5 million de barils dans la mesure où la demande est censée être à son plus haut en cette saison estivale.

Cushing bien approvisionné


En conséquence, "on se demande si l'offre ne va pas largement dépasser la demande en septembre et en octobre, après la rentrée scolaire, quand la demande d'essence ralentira", a relevé James Williams.

Par ailleurs, les stocks au terminal de Cushing, dans l'Oklahoma, ont augmenté de 600.000 barils. "Ce n'est pas fondamental pour le pétrole, mais c'est important pour le marché car c'est là qu'est livré le brut servant de référence au prix du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.", a rappelé le spécialiste.

De façon plus générale, "le marché se demande si l'OPEP va être capable de continuer à équilibrer le marché cet automne", a-t-il estimé.

La baisse des réserves de brut aux Etats-Unis signale en effet que les efforts de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour réduire l'offre de brut sur le marché mondial, et ainsi tenter de redresser les prix, ne sont pas vains.

Plusieurs représentants du cartel et de pays partenaires, dont la Russie, se sont réunis lundi et mardi à Abou Dhabi pour discuter du respect de ces engagements, notamment par quelques pays récalcitrants.

Visés, les Emirats arabes unis, l'Irak, le Kazakhstan et la Malaisie ont exprimé leur volonté de coopérer dans les mois qui viennent avec les instances de surveillance pour atteindre l'objectif d'un "respect total" de l'accord, a indiqué l'OPEP dans un communiqué diffusé à l'issue de la rencontre.

"Le communiqué de l'OPEP était pauvre en détails, et les propositions de baisse des exportations de l'Arabie saoudite sont proches des niveaux qu'attendaient déjà les analystes", ont toutefois estimé les analystes de JBC Energy.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en hausse après un rapport mitigé sur les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 décembre 2018 à 17:29

    L'Assemblée nationale valide le gel des taxes sur les carbur…

    Paris: L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le...

    mardi 18 décembre 2018 à 15:27

    Guinée équatoriale: une société camerounaise autorisée à ven…

    Malabo (guinée équatoriale): L'entreprise pétrolière camerounaise Tradex a été autorisée lundi à distribuer des produits pétroliers en Guinée équatoriale, pays d'Afrique centrale...

    mardi 18 décembre 2018 à 14:37

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Argentine/pollution: Total va demander des "vérificatio…

    Paris: Le géant pétrolier français Total a annoncé mardi qu'il allait demander à un sous-traitant en Argentine de "procéder à des vérifications...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Le pétrole à de nouveaux plus bas depuis fin 2017

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, tombant à des nouveaux plus bas depuis fin 2017 après...

    mardi 18 décembre 2018 à 07:18

    La fusion Idemitsu Kosan/Showa Shell approuvée en AG

    Tokyo: La fusion entre les deux groupes pétroliers Idemitsu Kosan et Showa Shell a été approuvée mardi par les actionnaires des deux...

    mardi 18 décembre 2018 à 05:20

    Le pétrole continue de descendre en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les investisseurs s'inquiétant des signes d'excès d'offre aux États-Unis, dans un...

    lundi 17 décembre 2018 à 22:05

    Argentine/pollution: des Mapuche attaquent en justice des gé…

    Buenos aires: Des indiens Mapuche ont déposé plainte auprès de la justice argentine contre cinq compagnies pétrolières, dont le français Total et...

    lundi 17 décembre 2018 à 21:14

    Le pétrole clôture à New York sous les 50 dollars pour la 1e…

    NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York, plombé par les inquiétudes sur la croissance mondiale et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite