Menu
A+ A A-

Le pétrole stable, hausse des réserves américaines selon les premières données

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens après avoir nettement reculé la veille avec la hausse des réserves américaines, selon les premières données hebdomadaires disponibles.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 51,74 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de quatre cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de septembre cédait 14 cents à 49,02 dollars.

Le pétrole, qui avait atteint son plus haut niveau depuis plus de deux mois mardi, a fortement reculé après la publication hebdomadaire des données de l'American Petroleum Institute (API), fédération privée.

"L'API a fait état d'une hausse de 1,8 million de barils des réserves américaines de brut, due à une forte hausse des importations, ce qui implique que l'offre mondiale est toujours aussi abondante", se sont inquiétés les analystes de Commerzbank.

Les marchés attendaient désormais les données du Département américain de l'Energie (DoE), dont les chiffres sont jugés plus fiables que ceux de l'API.

Les réserves de brut pourraient avoir reculé de 3,3 millions de barils, celles d'essence de 1,2 million de barils, et celles de produits distillés de 950.000 barils, selon la médiane d'estimations d'analystes compilées par l'agence Bloomberg.

Si la hausse des réserves américaines, malgré la forte demande estivale, était confirmée par le DoE, cela pourrait confirmer les craintes que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ne se tient plus à son engagement de baisse de la production.

Le cartel s'était associé à d'autres grands producteurs fin 2016 pour abaisser sa production et permettre au marché de retrouver l'équilibre, un accord qui devrait être tenu jusqu'en mars 2018.

(c) AFP

Commenter Le pétrole stable, hausse des réserves américaines selon les premières données


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 08 mars 2021 à 15:45

    Saudi Arabian Oil : Washington réitère son soutien à Ryad ap…

    Dubai: Les Etats-Unis ont assuré l'Arabie saoudite de leur soutien en matière de défense et de sécurité au lendemain de nouveaux tirs...

    lundi 08 mars 2021 à 14:48

    Eni pourrait introduire en Bourse sa nouvelle division d'éne…

    Londres/milan: Le groupe italien d'énergie Eni envisage de filialiser sa nouvelle division d'énergie renouvelable l'an prochain et pourrait introduire une part minoritaire...

    lundi 08 mars 2021 à 13:17

    Ouganda: Total promet mesures environnementales et transpare…

    Paris: Total a annoncé lundi des mesures pour tenter de réduire l'impact de ses activités sur les populations et l'environnement en Ouganda...

    lundi 08 mars 2021 à 12:23

    Le pétrole repasse 70 dollars après un tir sur des installat…

    Hong Kong: Les prix du pétrole ont poursuivi leur ascension lundi matin, le Brent dépassant brièvement 70 dollars le baril, dopé par...

    lundi 08 mars 2021 à 11:19

    Pétrole: le baril de Brent franchit la barre des 70 dollars

    Hong kong: Le cours du Brent a franchi lundi la barre des 70 dollars pour la première fois depuis janvier 2020, après...

    lundi 08 mars 2021 à 06:23

    Pétrole: le baril de Brent franchit la barre des 70 dollars

    Hong kong: Le cours du Brent a franchi lundi la barre des 70 dollars pour la première fois depuis mai 2019, après...

    vendredi 05 mars 2021 à 21:30

    Les prix du pétrole finissent à leur plus haut en près de 2 …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont atteint vendredi de nouveaux sommets de clôture en près de deux ans, portés par...

    vendredi 05 mars 2021 à 12:26

    Le pétrole finit la semaine en trombe porté par l'approche p…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée vendredi pour atteindre de nouveaux records en plus d'un an, une hausse alimentée...

    jeudi 04 mars 2021 à 21:45

    Le pétrole gagne jusqu'à 5%, porté par la prudence de l'Opep…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont fortement appréciés jeudi, nourris par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 1 mars 2021 A respectivement 67,70 dollars le baril de Brent et 63,81 dollars le baril de WTI, les deux contrats de référence avaient touché jeudi des niveaux plus vus depuis le 8 janvier 2020, avant de se replier vendredi.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite