Menu
RSS
A+ A A-

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

prix du petrole New YorkNew York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a permis de faire face à une baisse des prix de l'or noir comparé au premier trimestre.
Le bénéfice net s'est élevé à 1,45 milliard de dollars lors de cette période achevée fin juin, contre une perte nette de 1,47 milliard au deuxième trimestre 2016.

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action de 91 cents, contre 87 cents attendus en moyenne par les analystes financiers. Le chiffre d'affaires de 34,48 milliards, en hausse de 18%, est également supérieur aux 32,67 milliards anticipés.

"Les résultats du deuxième trimestre se sont améliorés de façon substantielle comparé à il y a un an et la trésorerie est positive", a déclaré le PDG John Watson, cité dans le communiqué. "Nous avons enregistré une augmentation de la production (d'hydrocarbures) malgré des dépenses en baisse", a-t-il ajouté.

Dans le même temps, la production du groupe a atteint 2,78 millions de barils par jour (mbj), en hausse de 10% sur un an, conforme à l'objectif de 4 à 9% de hausse que s'est fixé Chevron pour 2017.

Le groupe californien est plus sensible aux fluctuations des cours de l'or noir que son rival ExxonMobil, qui a déçu Wall Street vendredi malgré un bénéfice net trimestriel presque doublé.

Alors que le prix du baril de pétrole était remonté aux alentours de 51 dollars en moyenne au premier trimestre, il est redescendu vers les 48 dollars au deuxième trimestre, en raison d'une offre de brut abondante sur les marchés.

Cette baisse du prix de l'or noir a ralenti le redressement de l'activité de "l'amont" (production-exploration pétrolière), vache à lait des majors mais devenue déficitaire lors des deux dernières années, en raison de l'effondrement de l'activité pétrolière aux Etats-Unis et des dépréciations d'actifs. Elle a affiché un bénéfice de 853 millions de dollars en dépit d'une perte de 102 millions aux Etats-Unis. Au premier trimestre, elle avait dégagé un bénéfice de 1,52 milliard de dollars.

L'activité de raffinage (aval) est restée solide, avec un bénéfice de 1,2 milliard de dollars, en baisse de 6,5%. Traditionnellement, quand les prix du brut sont bas, les coûts de traitement sont allégés, ce qui profite aux raffineurs comme Chevron, qui est également propriétaire de stations service.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 juillet 2018 à 12:32

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau mercredi en cours d'échanges européens avant les données hebdomadaires officielles sur les stocks américains...

mercredi 18 juillet 2018 à 06:12

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient à nouveau mercredi en Asie, dans un contexte de craintes sur une augmentation de l'offre et...

mardi 17 juillet 2018 à 23:06

Une Bourse américaine lance un contrat sur le pétrole basé à…

New York: La plateforme boursière américaine Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé mardi le lancement d'un nouveau contrat à terme sur le pétrole...

mardi 17 juillet 2018 à 22:00

Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé mardi l'arrêt des exportations de brut depuis le terminal de Zaouia en...

mardi 17 juillet 2018 à 21:47

Les cours du pétrole remontent au lendemain d'un plongeon

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement rebondi mardi après un plongeon de plus de 4% la veille, alors que...

mardi 17 juillet 2018 à 16:29

Les cours du pétrole divergent, prévision de baisse des stoc…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les analystes estimaient...

mardi 17 juillet 2018 à 12:37

Le pétrole en baisse, vers une nouvelle augmentation de la p…

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les Etats-Unis...

mardi 17 juillet 2018 à 05:12

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi sous l'effet d'achats à bon compte après avoir plongé à des plus bas de trois...

lundi 16 juillet 2018 à 22:15

Le pétrole chute, les craintes liées à la production s'estom…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement baissé lundi alors que les craintes liées à une potentielle insuffisance de l'offre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite