Menu
A+ A A-

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américains

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis alimentant l'espoir d'un rééquilibrage du marché mondial de l'or noir.
Le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en septembre a clôturé à 49,04 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), gagnant 29 cents par rapport à la clôture de la veille.

Le prix du baril, qui s'était établi mercredi soir à son plus haut niveau depuis fin mai, a entamé la séance en recul avant de se redresser.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a fini à 51,49 dollars dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 52 cents par rapport à la précédente clôture, terminant à son plus haut depuis fin mai.

"C'est la continuation de la réaction au rapport sur les stocks américains publiés mercredi", selon Mike Lynch de Strategic Energy & Economic Research.

Les stocks de brut ont notamment reculé de 7,2 millions de barils aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 21 juillet, selon les données du département américain de l'Energie (DoE). Au cours des trois semaines précédentes, ces réserves s'étaient déjà repliées de 18,6 millions de barils.

Les stocks d'essence et de produits distillés ont aussi diminué.

"Cette baisse massive des réserves de produits pétroliers au cours des dernières semaines a alimenté l'enthousiasme des investisseurs pariant sur une hausse des prix en laissant penser que les mesures prises par l'OPEP commencent à faire leur effet", a estimé Mike Lynch.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres partenaires dont la Russie ont passé fin 2016 un accord visant à enrayer l'effondrement des prix du baril en limitant leur production.

"Pour l'instant, les exportations de l'OPEP ne montrent pas de baisse par rapport à leur niveau d'octobre 2016, mois de référence pour l'accord de baisse de la production", ont noté les analystes de BNP Paribas.

Mais depuis le début de la semaine, plusieurs pays du Golf ont réaffirmé leur intention de réduire leurs exportations dans les mois à venir.

Après l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, la compagnie nationale du Koweit a ainsi "annoncé, sans spécifier le volume de l'ajustement, des mesures visant à réduire la production et l'exportation de pétrole dans le respect de l'accord passé au sein de l'OPEP", a relevé Tim Evans de Citi.

"Une autre explication à la hausse des prix est la perturbation de la production au Nigeria, où un oléoduc a été fermé. Enfin, les tensions politiques au Venezuela pourraient mener à des sanctions économiques des Etats-Unis", a complété Sam Sinclair de Inenco.

(c) AFP

Commenter Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 décembre 2018 à 04:05

    Le pétrole sans direction en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction lundi en Asie alors que le marché reste inquiet sur la demande d'or noir...

    vendredi 14 décembre 2018 à 21:45

    Le pétrole pénalisé par des indicateurs chinois moroses

    Londres: Les prix du pétrole ont fortement reculé vendredi, pénalisés par des inquiétudes au sujet de la croissance mondiale, et donc de...

    vendredi 14 décembre 2018 à 16:13

    Le pétrole pénalisé par de mauvais indicateurs chinois

    Londres: Les prix du pétrole restaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes au sujet de la croissance...

    vendredi 14 décembre 2018 à 12:19

    Le pétrole repart à la baisse en raison de craintes sur la c…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse vendredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes autour de la croissance...

    jeudi 13 décembre 2018 à 22:02

    Le pétrole monte, les stocks américains et l'Arabie saoudite…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont avancé jeudi sur fond de données liées aux stocks du terminal américain de Cushing...

    jeudi 13 décembre 2018 à 17:26

    GB: le Nigeria engage une action en justice contre Shell et …

    Londres: Le gouvernement du Nigeria poursuit en justice les groupes pétroliers Shell et Eni, réclamant plus de 1 milliard de dollars dans...

    jeudi 13 décembre 2018 à 16:07

    Les cours du pétrole se maintiennent en légère baisse

    Londres: Les prix du pétrole se maintenaient en légère baisse jeudi en cours d'échanges européens, après des stocks américains plus élevés que...

    jeudi 13 décembre 2018 à 12:11

    Le pétrole affaibli par les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère baisse jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours hésitant et affaibli depuis...

    jeudi 13 décembre 2018 à 10:09

    Pétrole: l'AIE maintient ses prévisions de croissance de la …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a maintenu jeudi ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2018 et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite