Logo

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en baisse à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond soutenu par la baisse des réserves américaines et un dollar affaibli.
Le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en septembre s'échangeait à 48,71 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), cédant 4 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Le baril s'était établi mercredi soir à son plus haut niveau depuis fin mai, après avoir gagné près de trois dollars en trois séances.

"On est arrivé à un bon niveau, juste sous la moyenne des 200 derniers jours, actuellement fixée à 49,42 dollars", a remarqué Robert Yawger de Mizuho Securities USA. "C'est techniquement un niveau important et il semblerait que le marché soit un peu sceptique sur la capacité du baril à dépasser ce seuil", a jugé le spécialiste.

"Certains investisseurs ayant parié sur une progression des cours estiment sans doute qu'un gain de trois dollars est déjà pas mal", a-t-il ajouté.

Les cours de l'or noir avaient profité mercredi de la nette baisse des réserves américaines de produits pétroliers.

Les stocks de brut ont notamment reculé de 7,2 millions de barils dans le pays lors de la semaine achevée le 21 juillet, selon les données publiées mercredi par le département américain de l'Energie (DoE). Les stocks d'essence et de produits distillés ont aussi diminué.

"La hausse des prix s'est poursuivie avec l'accès de faiblesse du billet vert", ont indiqué les analystes de Commerzbank tout en soulignant qu'ils ne voyaient pas "énormément d'opportunités pour que la hausse continue".

Comme le billet vert sert de référence aux échanges sur le marché du pétrole, la faiblesse de la monnaie américaine fait gagner du pouvoir d'achat aux investisseurs utilisant d'autres devises.

Le baril de pétrole a aussi profité depuis le début de la semaine des promesses de plusieurs pays du Golfe de réduire leurs exportations dans les mois à venir, dans la droite ligne d'un accord passé fin 2016 entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres partenaires visant à enrayer l'effondrement des prix.

Après l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, la compagnie nationale du Koweït "a annoncé, sans spécifier le volume de l'ajustement, des mesures visant à réduire la production et l'exportation de pétrole dans le respect de l'accord passé au sein de l'OPEP", a relevé Tim Evans de Citi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en baisse à New York


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.