Menu
A+ A A-

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur baisse de l'offre

prix du petrole saintSaint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus strictement et en l'étendant au Nigeria, l'Arabie saoudite montrant l'exemple avec une limitation drastique de ses exportations.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont l'Arabie saoudite est le chef de file, et d'autres gros producteurs non membres du cartel, Russie en tête, se sont retrouvés à Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie) pour faire le point sur l'accord de novembre prévoyant des baisses de production pour enrayer l'effondrement des prix.

Après un rebond initial, les cours du baril sont repartis à la baisse ces dernières semaines, sous 50 dollars.

Dans un communiqué diffusé par l'OPEP après la réunion, les pays participant au comité de suivi ont constaté "des progrès progressifs importants en vue d'un rééquilibrage" du marché du pétrole, marqué ces dernières années par une offre surabondante.

Ils ont cependant reconnu qu'il existait "de la marge de progrès de la part de certains producteurs et exigé que tous les pays producteurs participant se mettent rapidement en pleine conformité" avec les engagements de baisse de production.

Actuellement, l'accord est appliqué à 98%, ce qui a permis de réduire l'offre au total de plus de 350 millions de baril de pétrole, ont souligné les ministres russes et saoudien de l'Energie lors d'une conférence de presse.

Outre cet appel à un respect plus strict des objectifs fixés, la réunion de lundi a permis d'obtenir l'accord du Nigeria pour se joindre aux baisses de l'offre une fois que sa production remontera à 1,8 million de barils par jour, selon le communiqué.

La première puissance pétrolière africaine et la Libye, deux membres de l'OPEP, avaient été exemptées de participer à ces mesures jusqu'à présent en raison des troubles affectant leur industrie. La remontée récente de leurs exportations font partie des facteurs pesant ces derniers temps sur les prix.

Le ministre saoudien de l'Energie, Khaled Al-Faleh, a dit vouloir s'adresser "de front" à la tendance baissière des prix et souligné que l'Arabie saoudite avait réduit son offre au-delà de ses engagements.

Il a expliqué qu'avec la hausse de la demande intérieure attendue en août, ses exportations seraient limitées à 6,6 millions de barils par jour, contre plus de 7,2 millions certains mois de 2016.

"C'est un signe de notre engagement (...) et nous espérons que nos collègues prendront aussi des mesures", a-t-il insisté, s'adressant aux pays qui n'appliquent pas totalement les engagements pris.

"Nous avons discuté avec eux, ils ont promis de remédier à la situation et j'irai dans ces pays pour parler avec leurs autorités si nous ne voyons pas les mesures correspondantes", a-t-il prévenu.

Ces déclarations ont poussé les prix du pétrole à la hausse, le baril prenant environ 1% à Londres, à plus de 48,50 dollars dans l'après-midi.

Le ministre russe, Alexandre Novak, a indiqué de son côté qu'une nouvelle prolongation de l'accord au-delà de son terme prévu, en mars 2018, avait été évoquée mais qu'aucune décision ferme n'avait été prise.

Ces efforts de baisse de l'offre sont appliqués sans la participation des Etats-Unis, qui ont émergé comme un producteur majeur ces dernières années grâce au pétrole de schiste.

Dans un entretien à la chaîne russe RBK-TV, le secrétaire général de l'OPEP, Mohammad Sanusi Barkindo, a indiqué que des contacts avec des représentants américains du secteur étaient prévus au quatrième trimestre.

"Nous espérons qu'avec le temps, les producteurs américains se joindront à nous et à nos efforts communs pour ramener la stabilité", a-t-il déclaré.

(c) AFP

Commenter Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur baisse de l'offre


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    jeudi 10 janvier 2019

    La Norvège abaisse sa prévision de production de pétrole pou…

    Oslo: La production de pétrole de la Norvège sera plus faible qu'initialement anticipé cette année et à son niveau le plus bas...

    lundi 24 décembre 2018

    Le marché pétrolier sera à l'équilibre début 2019 (ministres…

    Koweït: La baisse attendue de la production au début de l'année 2019 va enrayer le recul des prix du baril, ont estimé...

    mercredi 19 décembre 2018

    Norvège: la production de pétrole en légère hausse en novemb…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a légèrement augmenté en novembre mais moins qu'attendu, selon...

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    mercredi 12 décembre 2018

    La production de pétrole de l'Opep recule, tirée à la baisse…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a un peu réduit sa production de brut en novembre, en raison notamment du...

    mercredi 12 décembre 2018

    Réunion d'évaluation des producteurs de pétrole en avril (Em…

    Dubaï: Les pays pétroliers ayant décidé de réduire leur production doivent se réunir en avril pour évaluer l'impact de cette réduction sur...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 16 janvier 2019 à 17:05

    USA: les stocks de brut reculent, ceux de produits raffinés …

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé la semaine dernière, tandis que ceux de produits raffinés ont encore...

    mercredi 16 janvier 2019 à 12:13

    Le pétrole stable, le marché hésite avant les stocks américa…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction forte mercredi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire sur les réserves américaines...

    mercredi 16 janvier 2019 à 06:05

    Le pétrole stagne en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole stagnaient mercredi en Asie dans l'attente des données américaines sur l'état des stocks de brut américain, sur...

    mardi 15 janvier 2019 à 22:04

    Le pétrole soutenu par les efforts de l'Opep et de la Chine

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, aidés par les efforts apparents de l'Opep pour ajuster...

    mardi 15 janvier 2019 à 12:40

    Le pétrole remonte, l'Opep prépare sa prochaine réunion

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens alors que l'Opep prépare sa prochaine réunion et que le ministre...

    mardi 15 janvier 2019 à 09:52

    Total : chute de la marge de raffinage au 4e trimestre

    Paris: Selon l'indicateur de marge de raffinage européen (ERMI), la marge de raffinage de Total a chuté à 29,1 dollars par tonne...

    lundi 14 janvier 2019 à 21:48

    Le pétrole sous pression après des données chinoises décevan…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi, l'élan qui portait les cours depuis le début de l'année...

    lundi 14 janvier 2019 à 18:04

    Les prix des carburants repartent à la hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises sont repartis à la hausse la semaine dernière, une première depuis début...

    lundi 14 janvier 2019 à 13:47

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers baissent

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont reculé sur la première semaine complète d'échanges...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 16 janvier 2019 USA Les stocks de pétrole brut américains ont diminué plus que prévu la semaine passée, de 2,68 millions de barils à 437,06 millions, contre 1,3 million attendu.
    Les stocks d'essence ont eux augmenté bien plus qu'envisagé, de 7,5 millions de barils à 255,57 millions contre une hausse de 2,8 millions anticipée.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite