Menu
A+ A A-

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

prix du petrole dubaïDubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors que celle de l'Arabie saoudite devrait chuter à près de zéro, selon le Fonds monétaire international (FMI) lundi.
Après une performance meilleure que prévue en 2016 avec un taux de croissance de 5%, ce taux ne sera que de 2,6% cette année dans les pays du Moyen-Orient et d'Afrique du nord, en plus du Pakistan et de l'Afghanistan.

La bonne tenue de l'an dernier était due principalement à la forte croissance à plus de 6,5% en Iran grâce au niveau élevé de sa production pétrolière, indique le FMI.

Dans sa mise à jour des Perspectives de l'économie mondiale, le FMI a abaissé la croissance économique de l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, à seulement 0,1% en 2017, contre 0,3% dans ses projections d'avril.

Ce sera le plus faible taux de croissance en Arabie saoudite depuis 2009 lorsque son économie s'est contractée de 2% sur fond de chute des recettes pétrolières consécutive à la crise financière mondiale.

"Si la récente chute des cours du pétrole se poursuit, elle pourrait peser encore davantage sur les perspectives pour les pays exportateurs de pétrole dans la région", prévient le FMI.

Après s'être repris à plus de 55 dollars le baril après un accord entre pays producteurs OPEP/non-OPEP, dont l'Arabie saoudite et la Russie, sur une réduction de l'offre, les prix du brut ont baissé pour évoluer sous la barre des 50 dollars.

Cependant, le FMI prévoit que le taux de croissance économique régionale augmente en moyenne à 3,3% en 2018.

Ce taux devrait augmenter en Arabie saoudite de 1,1% l'an prochain, en baisse de 0,2% par rapport aux projections d'avril, selon le FMI.

L'économie saoudienne, la plus importante du monde arabe, avait connu un taux de croissance de 4,1% et de 1,7% respectivement en 2015 et 2016.

Les pays exportateurs de pétrole du Moyen-Orient ont perdu des centaines de milliards de dollars depuis l'effondrement des cours du brut à la mi-2014, transformant leurs énormes excédents budgétaires en déficits.

Pour y faire face, ils ont dû adopter des mesures d'austérité, réformer leur politique fiscale et économique, notamment en augmentant les prix du carburant et de l'électricité.

(c) AFP

Commenter Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    lundi 22 avril 2019

    Pétrole iranien: l'Arabie saoudite prête à 'stabiliser' le m…

    Ryad: L'Arabie saoudite est prête à "stabiliser" le marché après la décision américaine de mettre fin aux exemptions permettant à huit pays...

    jeudi 28 mars 2019

    Ryad peine à fidéliser Moscou sur la réduction de l'offre de…

    Ryad: Le ministre de l'energie russe alexandre novak a dit à son homologue saoudien khalid al-Falih, lors d'une rencontre à Bakou ce...

    jeudi 14 février 2019

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 24 avril 2019 à 22:09

    Le pétrole hésite à la clôture, entre stocks américains et s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mercredi, hésitant entre une hausse des stocks américains de brut...

    mercredi 24 avril 2019 à 12:21

    Le pétrole recule un peu avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les stocks américains...

    mercredi 24 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole se replie en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, les investisseurs attendant de savoir si l'Organisation des pays...

    mardi 23 avril 2019 à 21:52

    Le pétrole continue à monter avec les sanctions américaines …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse mardi au lendemain d'une décision américaine de stopper les exemptions aux...

    mardi 23 avril 2019 à 12:58

    Le pétrole repousse ses sommets avec le durcissement des san…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient à leur plus hauts en près de six mois mardi en cours d'échanges européens, dopés par...

    mardi 23 avril 2019 à 06:54

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, portés par la perspective d'une contraction de l'offre du...

    mardi 23 avril 2019 à 06:43

    Les USA veulent réduire à néant les ventes de pétrole iranie…

    Washington: Donald Trump a décidé de ne pas renouveler les exemptions qui ont permis à huit pays de continuer à importer du...

    lundi 22 avril 2019 à 21:51

    Le pétrole bondit après la fin des exemptions aux sanctions …

    New York: Les cours du pétrole ont fini à leur plus haut depuis près de six mois lundi, dans le sillage de...

    lundi 22 avril 2019 à 16:46

    Pétrole: Arabie saoudite et d'autres compenseront la baisse …

    Washington: Le président américain Donald Trump, qui a mis fin aux exemptions permettant à huit pays l'achat de pétrole iranien, a assuré...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite