Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole quasi stable à l'ouverture à New York, en attendant les stocks

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole montaient un peu après un démarrage à l'équilibre mercredi à New York, sur un marché attentiste avant la publication des chiffres officiels sur les stocks d'or noir aux Etats-Unis.
Vers 13H25 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 13 cents à 46,53 dollars sur le contrat pour livraison en août au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché semble bien résister", a commenté Gene Mc Gillian de Tradition Energy. "On continue de conserver nos récents gains", a-t-il continué.

Après être tombé au plus bas de l'année fin juin, le baril new-yorkais a effectué un léger rebond en deux temps.

Dans l'immédiat, les cours parvenaient à se maintenir malgré la diffusion mardi après la clôture d'estimations de la fédération privée American Petroleum Institute annonçant une légère hausse inattendue des réserves de brut aux Etats-Unis, jugée de mauvais augure avant la publication des chiffres officiels du département de l'Energie (DoE) à 14H30 GMT mercredi.

Parmi les éléments positifs pour les cours relevés par Gene Mc Gillian figurait toutefois un recul des stocks d'essence selon l'API "indiquant que la demande est en fait plutôt bonne".

Les estimations de l'API précèdent toujours d'un jour celles du DoE mais ont parfois tendance à diverger des chiffres officiels, jugés plus fiables.

Les deux semaines précédentes, le DoE avait fait état d'un fort recul des réserves de brut.

Selon la médiane d'un consensus d'analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les réserves de brut auraient reculé de 3,5 millions de barils, celles d'essence de 1,3 million de barils tandis que celles de produits distillés auraient augmenté de 1,2 million de barils pour la semaine achevée le 14 juillet.

Plus généralement, les marchés s'inquiètent notamment de l'accord qui lie l'OPEP à d'autres producteurs, dont la Russie, pour limiter leur production et permettre au marché mondial de se rééquilibrer.

L'Equateur, avide de devises à cause de la chute des cours du brut et d'un important déficit fiscal, va augmenter la production de pétrole en dépit de l'accord, a déclaré lundi le ministre du Pétrole, Carlos Pérez.

"La volonté affichée de l'Equateur d'augmenter +graduellement+ sa production ne contredit pas directement l'accord, et la quantité de brut qui est en jeu ne menace pas le marché mondial", ont tempéré les analystes de JBC.

"Mais cela devrait augmenter la pression sur les grands producteurs du Moyen-Orient, d'autant plus que les marchés s'inquiètent de voir les extractions s'envoler en Libye et au Nigeria", ont-ils ajouté.

Les deux pays africains, membres de l'OPEP mais exemptés de limiter leur production, ont été invités à Saint-Pétersbourg, en Russie, où l'OPEP et ses partenaires tiendront deux réunions de suivi de l'accord, samedi 22 et lundi 24 juillet.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 22 octobre 2018 à 16:26

Le pétrole recule, le marché hésite face aux tensions améric…

Londres: Les cours du pétrole effaçaient lundi en cours d'échanges européens leurs gains du début de séance alors que le marché peine...

lundi 22 octobre 2018 à 12:16

Le pétrole monte, les tensions entre Ryad et Washington inqu…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a évoqué "des mensonges...

lundi 22 octobre 2018 à 11:11

Pétrole: l'Arabie saoudite n'a "aucune intention" …

Moscou: L'Arabie saoudite n'a "aucune intention" de mettre en place un embargo sur le pétrole comme en 1973, a déclaré lundi le...

vendredi 19 octobre 2018 à 21:44

Le pétrole remonte, mais glisse sur la semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés vendredi sans empêcher une glissade sur la semaine, dans un contexte...

vendredi 19 octobre 2018 à 16:15

Le pétrole remonte, mais des prévisions de demande en baisse…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens sans effacer leurs lourdes pertes de la semaine dans un marché...

vendredi 19 octobre 2018 à 12:44

Le pétrole remonte, mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens sans effacer leurs lourdes pertes de la semaine dans un...

vendredi 19 octobre 2018 à 09:12

Norvège: la production de pétrole chute en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a fortement reculé en septembre en raison de travaux...

vendredi 19 octobre 2018 à 07:58

Le pétrole se reprend en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, après la chute des derniers jours, l'or noir étant...

jeudi 18 octobre 2018 à 22:10

Le pétrole, englué par Wall Street, finit au plus bas depuis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini au plus bas depuis un mois jeudi dans le sillage d'une chute de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite

Est-ce que l'Opep fixe les prix du pétrole ?

Le mercredi 26 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Alors que les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau en quatre ans, le président américain Donald Trump a accusé l'Opep d'"arnaquer le reste du monde". Quel est le rôle de cette organisation ?

Lire la suite