Menu
RSS
A+ A A-

Istanbul: Tillerson nostalgique au 22e Congrès mondial du pétrole

prix du petrole istanbulIstanbul: Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, ancien patron d'ExxonMobil, a exprimé dimanche sa nostalgie pour sa carrière dans le pétrole, lors de l'ouverture du 22e Congrès mondial du pétrole à Istanbul.
La cérémonie s'est ouverte en présence du gotha du pétrole et alors que les prix de l'or noir peinent à se redresser malgré les tentatives de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

M. Tillerson est devenu lyrique en évoquant son ancien métier, alors qu'il se voyait remettre un prix pour l'ensemble de ses réalisations dans l'industrie du pétrole et du gaz.

Il a affirmé que lorsqu'il a été informé de sa nomination à ce prix, avant d'être nommé secrétaire d'Etat par Donald Trump, il pensait qu'il viendrait le chercher en interrompant une retraite occupée à pêcher dans les montagnes.

"Ca ne s'est pas tout à fait déroulé comme ça", a-t-il dit à un public amusé. "C'est un vrai plaisir d'être parmi vous", a-t-il ajouté. "Vous me manquez tous".

Il a déclaré que l'énergie était "fondamentale" à la croissance économique et au développement mais qu'elle requiert des investissements sur le long terme, ainsi que des prises de risques.

"Je n'oublierai jamais mes amis et partenaires de cette industrie extraordinaire qui livre de l'énergie au monde", a déclaré M. Tillerson, qui a été PDG d'Exonn Mobil de 2006 à 2016.

Au cours des quatre jours à venir, le Congrès verra défiler tout le gotha mondial du pétrole et du gaz, comme le PDG de la compagnie saoudienne Saudi Aramco, Amin H. Nasser, ou ceux des majors Total (Patrick Pouyanné), Shell (Ben van Beurden) ou BP (Bob Dudley).

La précédente édition s'est tenue il y a trois ans, alors que le pétrole se vendait encore à 100 dollars le baril, juste avant la chute brutale des cours, plombés par une offre surabondante alimentée par le boom des hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis.

Aujourd'hui, les prix du brut se maintiennent durablement sous les 50 dollars le baril, mettant sous pression les compagnies pétrolières et la plupart des pays producteurs très dépendants de la manne des hydrocarbures.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

Qatar Petroleum signe un accord sur l'Argentine avec Exxon

dimanche 03 juin 2018

Doha: Qatar Petroleum, géant énergétique détenu par l'Etat du Qatar, a signé dimanche un accord pour acquérir 30% des filiales d'Exxon Mobil en Argentine.

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 juillet 2018 à 16:35

Le pétrole monte, rassuré par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa...

vendredi 20 juillet 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite assure ne pas vouloir …

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa...

vendredi 20 juillet 2018 à 06:33

Le pétrole en hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse vendredi en Asie, après des déclarations jugées favorables de l'Arabie saoudite sur sa production...

jeudi 19 juillet 2018 à 21:59

Le pétrole, hésitant entre stocks et offre mondiale, finit e…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé jeudi, réagissant toujours à un recul des stocks américains de...

jeudi 19 juillet 2018 à 19:34

Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

jeudi 19 juillet 2018 à 18:36

Norvège: fin de la grève dans le secteur pétrolier (patronat…

Oslo: La Fédération des armateurs norvégiens Rederiforbundet a annoncé jeudi un accord salarial avec un syndicat du secteur offshore, mettant ainsi fin...

jeudi 19 juillet 2018 à 16:31

Le pétrole repart à la hausse dans un marché volatile

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché volatile après des données hebdomadaires contrastées sur les...

jeudi 19 juillet 2018 à 15:05

Accords pétrolier et commercial Emirats/Chine avant une visi…

Dubaï: Les Émirats arabes unis et la Chine ont signé deux accords, l'un pétrolier et l'autre commercial, avant une visite jeudi soir...

jeudi 19 juillet 2018 à 12:18

Le pétrole recule, le marché peine à trouver une direction

Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens, effaçant leur rebond de la veille dans un marché volatile après...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite