Menu
RSS
A+ A A-

USA: hausse surprise des stocks de brut, les réserves d'essence reculent

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que les réserves d'essence ont reculé, selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Energie (DoE).
Lors de la semaine achevée le 23 juin, les réserves commerciales de brut ont progressé de 100.000 barils et atteint 509,2 millions de baril alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur une baisse de 2,25 millions de barils.

A ce niveau, les réserves commerciales de brut sont en hausse de 2,7% par rapport à la même époque de 2016 et restent dans la moitié supérieure de la fourchette moyenne pour cette période.

En tenant compte d'un nouvel abaissement des réserves stratégiques, les stocks totaux de pétrole brut ont reculé de 1,3 million de barils.

Du côté des réserves d'essence, le DoE a annoncé une baisse de 900.000 barils, tandis que les estimations des économistes compilées par Bloomberg prévoyaient un statu-quo.

Ce chiffre était particulièrement attendu au moment où la demande est censée repartir avec le début de la saison au cours de laquelle les Américains utilisent plus leur véhicule.

Les réserves d'essence affichent toutefois une hausse de 0,8% par rapport à la même période de l'année précédente et restent au dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne à cette époque.

Les stocks de produits distillés (fioul de chauffage, etc) ont baissé de 200.000 barils, alors que les analystes interrogés par Bloomberg anticipaient une progression de 934.000 barils.

Ils sont toutefois en hausse de 1,2% par rapport à la même époque de 2016 et passent au-dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne pour cette période.

La production baisse


Très surveillée par les analystes dans un contexte d'accélération persistante de l'activité des sociétés aux Etats-Unis depuis l'automne, la production américaine a baissé de 100.000 barils par jour (b/j), à 9,250 millions de barils par jour (mbj).

Depuis le début de l'année, l'extraction de brut dans le pays n'a enregistré que six semaines de baisse.

Egalement scrutés, puisqu'ils servent de référence à la cotation du pétrole à New York, les stocks de brut du terminal de Cushing (Oklahoma, Sud) ont de nouveau reculé, de 300.000 barils à 60,8 millions.

Toutes catégories confondues, mais sans prendre en compte la diminution des réserves stratégiques, les stocks américains de produits pétroliers ont augmenté de 800.000 barils.

Les raffineries américaines ont ralenti la cadence, fonctionnant à 92,5% de leurs capacités contre 94,0% la semaine précédente.

Du côté de la demande, sur les quatre dernières semaines, les Etats-Unis ont consommé en moyenne 19,9 mbj de produits pétroliers, soit une baisse de 2,7% par rapport à la même époque de 2016.

Pendant la même période, la demande d'essence a baissé de 2,4% et celle de produits distillés a progressé de 2,9%, dans les deux cas sur un an.

Le marché du pétrole accentuait la tendance à la hausse sur laquelle il était juste avant la diffusion des chiffres du DoE.

Vers 14H50 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 45 cents à 44,69 dollars sur le contrat pour livraison en août au New York Mercantile Exchange (Nymex).

(c) AFP

Les Stocks de pétrole brut

  -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 juillet 2018 à 16:35

Le pétrole monte, rassuré par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa...

vendredi 20 juillet 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite assure ne pas vouloir …

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa...

vendredi 20 juillet 2018 à 06:33

Le pétrole en hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse vendredi en Asie, après des déclarations jugées favorables de l'Arabie saoudite sur sa production...

jeudi 19 juillet 2018 à 21:59

Le pétrole, hésitant entre stocks et offre mondiale, finit e…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé jeudi, réagissant toujours à un recul des stocks américains de...

jeudi 19 juillet 2018 à 19:34

Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

jeudi 19 juillet 2018 à 18:36

Norvège: fin de la grève dans le secteur pétrolier (patronat…

Oslo: La Fédération des armateurs norvégiens Rederiforbundet a annoncé jeudi un accord salarial avec un syndicat du secteur offshore, mettant ainsi fin...

jeudi 19 juillet 2018 à 16:31

Le pétrole repart à la hausse dans un marché volatile

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché volatile après des données hebdomadaires contrastées sur les...

jeudi 19 juillet 2018 à 15:05

Accords pétrolier et commercial Emirats/Chine avant une visi…

Dubaï: Les Émirats arabes unis et la Chine ont signé deux accords, l'un pétrolier et l'autre commercial, avant une visite jeudi soir...

jeudi 19 juillet 2018 à 12:18

Le pétrole recule, le marché peine à trouver une direction

Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens, effaçant leur rebond de la veille dans un marché volatile après...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite