Menu
A+ A A-

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation d'une baisse des réserves de brut aux Etats-Unis et par un repli du dollar.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a pris 86 cents à 44,24 dollars sur le contrat pour livraison en août au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a terminé à 46,65 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 82 cents par rapport à la clôture de lundi.

Les cours "ont été influencés par le potentiel déclin des stocks de pétrole brut américain", a avancé Bart Melek de TD Securities.

La fédération professionnelle américaine API devait publier après la clôture mardi ses estimations sur le niveau des réserves de pétrole aux Etats-Unis la semaine dernière, avant le rapport hebdomadaire officiel du département de l'Énergie (DoE) mercredi.

"Nous nous attendons à ce que les réserves de brut aient continué à baisser", a noté Bart Melek en mettant en avant la cadence particulièrement élevée des raffineries et une demande "plutôt en forme".

Selon la prévision médiane des analystes sondés par l'agence Bloomberg, le DoE devrait faire état d'une baisse de 2 millions de barils des réserves de pétrole brut.

"C'est potentiellement un bon signe pour le ré-équilibrage du marché en Amérique du Nord", a estimé M. Melek.

Il est par ailleurs attendu, selon Bloomberg, un statu quo sur les réserves d'essence et une hausse de 868.000 barils des stocks de produits distillés.

En début de séance new-yorkaise, les cours du pétrole avaient été aidés par le net repli du dollar face à l'euro juste après des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) jugés encourageants sur l'économie de la zone euro.

Or, un dollar moins cher rend plus attractifs les achats de pétrole, libellé en monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Pour John Kilduff d'Again Capital, le marché est aussi en train de se stabiliser après une forte chute des prix au cours du mois passé qui a vu le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. descendre le 21 juin à son niveau le plus bas depuis août 2016.

"Beaucoup de paris à la baisse ont alors été passés et le plus bas de 42,05 dollars atteint la semaine dernière apparaît désormais comme un nouveau plancher", a-t-il relevé.

Malgré les efforts de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires pour limiter leur production, le marché mondial de l'or noir reste en net surplus de l'offre par rapport à la demande.

"Les inquiétudes liées à la surabondance de l'offre continuent d'assombrir les perspectives du marché du pétrole, et même si les mouvements de vente font une pause, les éléments haussiers (pour les cours) restent difficiles à trouver et les risques à court terme restent baissiers", a prévenu Stephen Brennock, analyste chez PVM.

(c) AFP

Commenter Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:15

    USA: les stocks de brut plongent, les exportations bondissen…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté de manière inattendue la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite