Logo

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur fond de craintes persistantes concernant une production trop abondante.
Vers 15H50 GMT (17H50 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 45,64 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 42 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance gagnait 33 cents à 43,07 dollars.

Le marché tentait de se reprendre depuis la veille mais sa progression s'est un peu essoufflée en cours d'échanges européens.

"Le marché est encore dans une tendance à la baisse mais la fermeté des prix hier et ce matin est un signal intéressant", remarquent les analystes chez PVM.

De son côté, David Madden, analyste chez CMC Markets, remarque que le marché "se calme aujourd'hui" après "avoir été exceptionnellement volatil dernièrement".

Les cours avaient notamment terminé mercredi à leur plus bas niveau en dix mois à New York, dernière étape en date d'une chute de 17% du baril depuis un sommet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) fin mai.

L'OPEP et ses partenaires, dont la Russie, ont décidé de poursuivre leur effort de limitation de leur production afin de soutenir les cours, mais la Libye et le Nigeria en sont exemptés du fait de leurs problèmes géopolitiques et leur production a augmenté ces derniers mois.

Dans le même temps, aux Etats-Unis, les extractions ne montrent toujours aucun signe de faiblesse, même si le baril se rapproche du seuil de rentabilité pour produire du pétrole de schiste.

Cela ne fait qu'alimenter les craintes de surabondance de la production, les marchés doutant de la capacité de l'OPEP à avoir des résultats.

"Puisque les mêmes inquiétudes sur l'excès d'offre persistent, la fragilité du marché devrait durer encore quelque temps", selon M. Madden.

De nombreux analystes craignent de surcroît que sa cohésion ne s'effrite au moment où le Moyen-Orient est en proie aux tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite, les deux puissances régionales.

(c) AFP

Commenter Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.