Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole marque une pause dans sa dégringolade à l'ouverture à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole tentaient un léger rebond jeudi à l'ouverture, progressant un peu alors qu'ils avaient encore nettement chuté la veille face à l'impatience du marché de ne pas voir l'excès d'or noir se réduire assez vite.
Vers 13H20 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 27 cents à 43,80 dollars sur le contrat pour livraison en août au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché se consolide un peu pour le début de la séance mais ceux qui parient sur une baisse gardent la main, il n'y a aucun doute là-dessus", a commenté Oliver Sloup de iiTrader.

Les cours marquaient donc une pause dans la dégringolade qu'ils connaissent depuis fin mai, un mouvement encore accentué mercredi avec une baisse supplémentaire du baril de 98 cents à New York qui l'avait emmené à son plus bas en dix mois.

Depuis un sommet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) fin mai le baril new-yorkais a cédé près de 17% de sa valeur.

"L'humeur sur les marchés est si sombre que même des nouvelles qui devraient soutenir les prix sont incapables de déclencher une convalescence notable", ont commenté les analystes de Commerzbank dans une note.

Cela a été le cas mercredi quand une baisse plus marquée que prévu des stocks de brut et un reflux inattendu de ceux d'essence aux Etats-Unis, tous deux annoncés par le département de l'Energie (DoE), ne sont pas parvenus à faire monter les cours.

L'orientation à la baisse des marchés "ne semble pas vouloir changer hormis si l'on voit quelque chose de conséquent concernant (...) l'OPEP ou les Etats-Unis en termes de réduction de la production", a estimé Oliver Sloup.

Pour ce qui est des Etats-Unis, les extractions ne montrent toujours aucun signe de faiblesse même si le baril se rapproche dangereusement, ou même pour certains gisements est repassé en dessous, du seuil de rentabilité de la production de pétrole de schiste.

Du côté du cartel pétrolier, "il y a de nombreux bavardages mais pour l'instant on brasse de l'air", a estimé Oliver Sloup.

L'OPEP et d'autres producteurs, au premier rang desquels la Russie, se sont engagés à réduire leur production jusqu'en mars 2018 mais ne semblent pas prêts à aller plus loin dans l'immédiat.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 16 octobre 2018 à 21:35

Le pétrole avance prudemment face au feuilleton saoudien

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mardi, surveillant avec attention les suites de l'affaire de disparition du journaliste saoudien...

mardi 16 octobre 2018 à 21:08

Nigeria: le Sénat ouvre une enquête sur les subventions à la…

Abuja: Le Sénat nigérian a ouvert mardi une enquête sur l'opacité des subventions accordées au principal importateur de carburant dans le pays...

mardi 16 octobre 2018 à 18:49

Pétrole: début du chantier d'un gisement de Lukoil en mer Ca…

Moscou: La construction d'infrastructures a débuté mardi en mer Caspienne pour l'exploitation d'un champ pétrolier du russe Lukoil, qui dispose d'une dizaine...

mardi 16 octobre 2018 à 14:35

Le pétrole, une arme à double tranchant pour l'Arabie saoudi…

Londres: Face aux critiques américaines sur la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, l'Arabie saoudite a menacé de déséquilibrer le marché de...

mardi 16 octobre 2018 à 12:48

Le pétrole recule, le marché hésite

Londres: Les prix du pétrole effaçaient mardi en cours d'échanges européens leurs gains de la veille dans un marché qui surveille avec...

mardi 16 octobre 2018 à 07:10

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie en raison de l'affaire…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter mardi en Asie en raison d'inquiétudes quant aux tensions entre Washington et Ryad après...

lundi 15 octobre 2018 à 21:58

Le pétrole finit en petite hausse, surveillant l'Arabie saou…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé lundi dans un marché prudent alors que la relation entre les États-Unis et...

lundi 15 octobre 2018 à 16:24

Les prix des carburants augmentent encore en France

Paris: Le prix du gazole vendu dans les stations-service françaises a augmenté la semaine dernière, tandis que celui du sans plomb est...

lundi 15 octobre 2018 à 16:23

Le pétrole recule, le marché surveille les Etats-Unis et l'A…

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que la relation entre les Etats-Unis...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite

Est-ce que l'Opep fixe les prix du pétrole ?

Le mercredi 26 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Alors que les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau en quatre ans, le président américain Donald Trump a accusé l'Opep d'"arnaquer le reste du monde". Quel est le rôle de cette organisation ?

Lire la suite