Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: Oslo offre un nombre record de blocs dans l'Arctique

prix du petrole OsloOslo: La Norvège a proposé mercredi d'ouvrir à l'exploration pétrolière un nombre record de blocs dans les eaux arctiques de la mer de Barents malgré l'hostilité des ONG et de sa propre administration, inquiètes pour le climat et l'environnement.
Parmi les blocs offerts aux compagnies pétrolières par le ministère du Pétrole et de l'Énergie, 93 sont situés en mer de Barents, les neuf autres se trouvant en mer de Norvège, également au-delà du cercle polaire.

"L'ouverture de nouvelles étendues à l'exploration soutient l'activité de long terme, la création de valeur et l'emploi dans l'industrie pétrolière à travers tout le pays", a fait valoir le ministre Terje Søviknes dans un communiqué.

Plusieurs dizaines des blocs offerts l'ont été contre l'avis d'organismes publics tels que la Direction pour l'environnement, la Direction de la pêche et l'Institut polaire norvégien, préoccupés par leur proximité avec la banquise ou l'effet de tirs sismiques sur les précieux stocks de poisson.

"Cela montre que le gouvernement norvégien n'a aucun respect pour les objectifs climatiques pour lesquels ils ont signé dans le cadre de l'accord de Paris" qui vise à maintenir en deçà de 2°C la hausse du thermomètre mondial, a pour sa part estimé le leader de Greenpeace Norvège, Truls Gulowsen.

"Les blocs offerts sont pour la plupart extrêmement loin au Nord dans des zones très fragiles (...) mais aussi très chères à exploiter. C'est donc à tous les égards du pétrole qui devrait rester sous terre", a-t-il déclaré à l'AFP.

Conjointement avec une autre ONG, Greenpeace poursuit déjà l'État norvégien devant les tribunaux pour protester contre l'attribution l'an dernier d'autres zones de la région à la prospection pétrolière. Un procès doit s'ouvrir le 14 novembre.

L'organisation représentant l'industrie pétrolière, Norsk Olje og Gass, s'est au contraire félicitée de l'annonce du gouvernement, estimant que cela apporterait "des valeurs énormes à la société norvégienne".

Plus gros producteur d'or noir d'Europe de l'Ouest, la Norvège voit sa production péricliter depuis le début des années 2000. Les compagnies ont jusqu'au 30 novembre pour déposer leur candidature, une attribution des licences étant prévue au premier semestre 2018.

(c) AFP

Le pétrole en Norvège


mercredi 16 mai 2018

Norvège: la production de pétrole recule en avril

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a déjoué les projections officielles en avril avec un...

mercredi 16 mai 2018

Statoil devient officiellement Equinor

Oslo: La plus grosse compagnie pétrolière norvégienne Statoil est officiellement devenue Equinor mercredi, un changement de nom censé refléter sa diversification dans...

jeudi 19 avril 2018

Norvège: la production de pétrole recule en mars

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a reculé en mars à cause de problèmes techniques...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite