Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production libyenne inquiète

prix du petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en nette baisse mardi, toujours plombés par une offre abondante, encore renforcée par le regain de la production libyenne.
Vers 13H20 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait 1,01 dollar à 43,42 dollars sur le contrat pour livraison en août, nouveau contrat le plus échangé au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours du pétrole new-yorkais évoluent à leur plus bas de l'année en cours de séance.

"On est retombé en dessous de niveaux clefs", a mis en avant John Kilduff de Again Capital. "C'est un environnement très défavorable aux prix", a-t-il ajouté.

Le marché souffre en effet d'un excès d'offre, matérialisé par des stocks mondiaux restant élevés, une situation que pourrait encore aggraver une production libyenne pour laquelle tous les voyants semblent successivement passer au vert.

Les experts de Commerzbank se faisaient ainsi l'écho d'informations de presse indiquant "qu'un conflit avec la compagnie allemande Wintershall avait été résolu", ce qui devrait faire augmenter la production de 50.000 barils supplémentaires.

Tout comme le Nigeria, la Libye a été exemptée de quotas de production, bien qu'elle fasse partie de l'Organisation de pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui est engagée avec d'autres producteurs, dont la Russie, dans un réduction de l'offre.

Dans l'immédiat, "l'excès d'offre est particulièrement marqué dans l'Atlantique où il y a de nouveau de nombreux cargos chargés de pétrole nigérian cherchant à trouver preneur", a rapporté John Kilduff.

En parallèle, les extractions américaines, notamment de pétrole de schiste, sont sur la pente ascendante depuis l'automne, mettant un peu plus à mal les efforts du cartel pétrolier et de ses partenaires, qui ont prévu de limiter leur production jusqu'en mars 2018.

Face à la forte chute des cours constatée depuis la fin du mois de mai, ces pays ne semblent toutefois pas décidés à abaisser encore leur production.

"Il n'y a aucune proposition pour se réunir d'urgence et entreprendre quoi que ce soit. Nous agissons conformément aux décisions qui ont été prises", a indiqué mardi le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak, cité par l'agence Ria-Novosti.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production libyenne inquiète


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 17 novembre 2019 à 16:19

    Pétrole: que représente l'entrée en bourse du géant saoudien…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé dimanche qu'il allait introduire 1,5% de ses parts sur le Tadawul, indice de référence...

    vendredi 15 novembre 2019 à 21:39

    Le pétrole progresse, digérant le rapport sur les stocks amé…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi, les investisseurs semblant réévaluer des données diffusées la veille sur...

    vendredi 15 novembre 2019 à 11:41

    Le pétrole en baisse au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole étaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens, pénalisés par une hausse des stocks de pétrole brut...

    vendredi 15 novembre 2019 à 11:29

    Pétrole: l'AIE voit un marché 'calme' avec une offre abondan…

    Paris: Le marché pétrolier pourrait bien rester "calme" l'an prochain en dépit des nombreuses tensions géopolitiques, grâce à une offre abondante provenant...

    jeudi 14 novembre 2019 à 21:58

    Le pétrole en repli après la hausse des stocks de brut améri…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé jeudi, réagissant à la baisse plus importante que prévu des stocks de brut...

    jeudi 14 novembre 2019 à 18:25

    Les stocks de brut augmentent plus que prévu aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté un peu plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, grâce notamment à...

    jeudi 14 novembre 2019 à 18:21

    Le pétrole cale après la publication des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole, qui étaient dans le vert jeudi en cours de séance, ont décroché à la publication des chiffres...

    jeudi 14 novembre 2019 à 14:42

    Fort rebond de la production de pétrole saoudienne en octobr…

    Paris: La production de brut de l'Arabie saoudite a fortement rebondi en octobre après une chute enregistrée en septembre à la suite...

    jeudi 14 novembre 2019 à 12:01

    Le pétrole en hausse dans le sillage de la veille et avant l…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi en cours d'échanges européens, soutenus par des propos du secrétaire général de l'Opep...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 8 novembre 2019 Jeudi, les cours du pétrole Brent et WTI avaient gagné respectivement 0,9% et 1,4%. Le Brent avait même culminé à 57,88 dollars, un niveau plus vu depuis un mois et demi.

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite