Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse dans un marché lesté par l'offre abondante

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse mardi en cours d'échanges européens, tombant à des plus bas en sept mois, dans un marché toujours lesté par la surabondance de l'offre mondiale.
Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 46,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 76 cents par rapport à la clôture de lundi. Le cours du Brent est tombé mardi vers 10H15 GMT à 45,85 dollars, son niveau le plus faible en sept mois.

Dans les échanges économiques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de juillet, dont c'est le dernier jour de cotation, cédait 76 cents à 43,44 dollars. Le cours du WTI est tombé vers 10H20 GMT à 43,22 dollars, au plus bas depuis mi-novembre.

"L'avenir est peut-être radieux pour les cours du pétrole, mais le présent ne l'est pas", a commenté Tamas Varga, analyste chez PVM.

"Les prix ont encore pris un coup lundi, de nouvelles informations sur l'offre faisant d'une éventuelle reprise des cours dans l'immédiat un voeu pieux", a observé l'analyste.

En effet, les dernières données hebdomadaires publiées par la société privée Baker Hughes, qui sont considérées comme un indicateur avancé de la production de pétrole aux États-Unis, a une nouvelle fois montré vendredi que l'extraction de pétrole de schiste ne cesse d'augmenter dans le pays.

Et au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui s'est accordée avec certains pays partenaires pour limiter la production sur l'ensemble de l'année, certains pays exemptés de cet accord voient leur production croître, ont relevé des analystes.

La Libye et le Nigeria, exempts des limites du fait de problèmes géopolitiques qui pèsent sur leur industrie pétrolière, ont vu leur production monter en mai, et selon des informations de presse elle continue de croître dans les deux pays.

Et cette perspective pesait sur les cours mardi.

Pour Tamas Varga, "l'organisation pourrait avoir à s'occuper rapidement des niveaux de productions" de la Libye et du Nigeria.

Les investisseurs attendaient par ailleurs la publication mercredi des données hebdomadaires sur le niveau des réserves de pétrole aux États-Unis par le département américain de l'Énergie (DoE).

Selon la prévision médiane des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les réserves de brut devraient avoir baissé de 1,2 million de barils lors de la semaine close le 16 juin, après un repli de 1,7 million de barils la semaine précédente.

Les investisseurs scruteront surtout les stocks d'essence, qui s'étaient étoffés de façon inattendue de 2,1 millions de barils lors de la semaine close le 9 juin. Pour la semaine dernière, les analystes s'attendent à une nouvelle hausse, mais bien moindre, de 101.000 barils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse dans un marché lesté par l'offre abondante


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 23 novembre 2020 à 21:44

    Le pétrole grimpe sur les espoirs de vaccins rapidement disp…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé à un plus haut en trois mois lundi, encouragés par les avancées autour...

    lundi 23 novembre 2020 à 17:55

    L'industrie pétrolière promet plus de transparence sur ses é…

    Paris: Des géants du secteur pétrolier et gazier se sont engagés lundi à plus de transparence sur leurs émissions de méthane afin...

    lundi 23 novembre 2020 à 13:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent leur hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France poursuivaient leur hausse la semaine dernière, selon les données officielles diffusées ce jour. Les...

    lundi 23 novembre 2020 à 11:59

    Le pétrole attaque la semaine du bon pied

    Londres: Les cours du pétrole étaient au plus haut en deux mois et demi lundi, encouragés par les avancées autour de vaccins...

    vendredi 20 novembre 2020 à 21:51

    Le pétrole avance sur l'espoir de vaccins et avant la semain…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, portés par l'espoir de vaccins contre le Covid-19 mais aussi...

    vendredi 20 novembre 2020 à 11:56

    Le pétrole avance, l'optimisme prévaut autour des vaccins et…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en hausse vendredi, portés par les avancées des vaccins contre le Covid-19 et le retour des négociations...

    jeudi 19 novembre 2020 à 22:05

    Le pétrole en léger repli à cause de l'épidémie et de l'Opep

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en léger repli jeudi, face à l'aggravation de l'épidémie de Covid-19 mais aussi...

    jeudi 19 novembre 2020 à 12:01

    Le pétrole fait machine arrière après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi, au lendemain de la publication par l'EIA de stocks de brut en légère hausse aux...

    mercredi 18 novembre 2020 à 21:27

    Le pétrole progresse après de bonnes nouvelles sur un vaccin

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mercredi après une séance relativement volatile où se mêlaient bonnes et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 novembre 2020 Le prix du panier de référence de l’Opep (ORB), composé à partir des cours de référence de 13 pétroles bruts, s'établissait à 42.93 dollars le baril lundi, contre 42.05 dollars vendredi dernier.

    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite