Menu
A+ A A-

Le dynamisme des Etats-Unis freine le rééquilibrage du marché pétrolier

prix du petrole ParisParis: La croissance de la production pétrolière des pays non-Opep, Etats-Unis en tête, devrait dépasser la hausse de la demande mondiale en 2018, risquant de miner les efforts de limitation de l'offre engagés par l'Opep et ses partenaires pour soutenir les cours, a estimé l'AIE mercredi.
Après une hausse de 1,3 million de barils par jour (mbj) attendue cette année, la consommation mondiale d'or noir devrait croître de 1,4 mbj en 2018 pour atteindre le niveau record de 99,3 mbj, dépassant même pour la première fois la barre symbolique de 100 mbj au dernier trimestre.

La hausse est presque totalement attribuable au dynamisme économique et démographique des marchés émergents, la Chine et l'Inde principalement, a détaillé l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans son rapport mensuel sur le pétrole.

Mais la production en provenance de la zone non-OPEP, dont certains pays comme la Russie se sont pourtant engagés à pomper moins, devrait augmenter encore plus rapidement l'an prochain, de 1,5 mbj à 59,7 mbj, après une croissance de 660.000 bj anticipée cette année.

A eux seuls, les Etats-Unis produiront quotidiennement 14,1 mbj, une production en hausse de plus d'un million de barils. Le pétrole brut comptera pour plus de trois quarts des volumes, soutenus par une industrie des hydrocarbures de schiste revigorée, qui a su s'adapter à la faiblesse des prix.

"La production américaine de brut augmentera de 780.000 bj sur un an, mais le dynamisme de cette industrie extraordinaire et très diversifiée est tel que cette croissance pourrait être encore plus marquée", a prévenu l'agence énergétique basée à Paris. Le Brésil et le Canada continueront également à avoir le vent en poupe.

Rééquilibrage plus lent


Cette tendance est susceptible de mettre à mal les efforts de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de onze pays partenaires, dont le poids lourd russe, qui ont décidé en mai de prolonger jusqu'à fin mars 2018 leur engagement à réduire leur production pour diminuer des stocks abondants et soutenir des cours de l'or noir anémiques.

Ces derniers évoluent actuellement entre 45 et 50 dollars le baril, plus de deux fois moins qu'à la mi-2014, avant que ne commencent à peser les effets d'une offre surabondante.

"Sur la base de nos prévisions actuelles pour 2017 et 2018, en intégrant le scénario que les pays de l'OPEP continueront de respecter leur accord de production, les stocks pourraient ne pas retomber au niveau désiré avant d'arriver presque au terme de l'accord en mars 2018", a prévenu l'agence énergétique.

Déjà, des signes s'accumulent d'un rééquilibrage plus lent qu'escompté. Au sein de l'OCDE, les stocks commerciaux de produits pétroliers ont augmenté de 18,6 millions de barils en avril à un peu plus de 3 milliards de barils, dépassant de 292 millions de barils leur moyenne des cinq dernières années.

Et en mai, la planète a pompé plus: la production mondiale d'or noir s'est élevée à 96,69 mbj, soit une hausse de 585.000 bj par rapport au mois précédent et de 1,25 mbj sur un an.

Dans le détail, l'OPEP a produit 32,08 mbj le mois dernier, une hausse de 290.000 bj imputable essentiellement à la Libye et au Nigeria, exemptés de quotas de production. En dehors du cartel, la production a crû de 295.000 bj à 57,8 mbj.

(c) AFP

Commenter Le dynamisme des Etats-Unis freine le rééquilibrage du marché pétrolier


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mardi 07 mai 2019

    L'EIA relève ses prévisions pour la production américaine de…

    New York: La production américaine de pétrole brut devrait augmenter de 1,49 million de barils par jour (bpj) en 2019 pour atteindre...

    vendredi 26 avril 2019

    Ryad 'et d'autres' sont prêts à augmenter leur production de…

    Washington: Le président américain, Donald Trump, a affirmé vendredi que "l'Arabie saoudite et d'autres" pays étaient d'accord pour augmenter leur production de...

    mardi 23 avril 2019

    Les USA veulent réduire à néant les ventes de pétrole iranie…

    Washington: Donald Trump a décidé de ne pas renouveler les exemptions qui ont permis à huit pays de continuer à importer du...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 16 juin 2019 à 17:11

    Ryad vise une prolongation de l'accord Opep début juillet

    KARUIZAWA (Japon): Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a annoncé dimanche que l'Opep se réunirait probablement la première semaine de juillet...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:34

    Saudi Aramco: l'Arabie maintient sa volonté de vendre une pa…

    Ryad: L'Arabie saoudite reste engagée à vendre sur le marché jusqu'à 5% du géant pétrolier national Saudi Aramco lors de son introduction...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:09

    Pétroliers: Le Kokuta Courageous au mouillage au large des E…

    Dubai: Le Kokuta Courageous, un des deux pétroliers victimes d'une attaque jeudi dans le Golfe d'Oman, est au mouillage au large des...

    vendredi 14 juin 2019 à 21:24

    Scrutant les tensions en mer d'Oman, le pétrole termine en h…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, les investisseurs s'inquiétant des potentielles répercussions sur le marché du...

    vendredi 14 juin 2019 à 16:07

    Les prix du pétrole divergent, entre demande en baisse et ri…

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant entre les tensions géopolitiques qui mettent l'offre...

    vendredi 14 juin 2019 à 12:13

    Le pétrole recule, l'AIE revoit sa demande à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a de...

    vendredi 14 juin 2019 à 11:58

    L'AIE révise à nouveau à la baisse sa prévision de demande d…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé vendredi pour la deuxième fois consécutive sa prévision de croissance de la demande de...

    vendredi 14 juin 2019 à 07:10

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, vendredi en Asie, au lendemain de l'attaque de deux pétroliers en mer d'Oman, qui...

    jeudi 13 juin 2019 à 20:14

    Le pétrole bondit après des attaques contre deux tankers dan…

    Londres: Les prix du pétrole ont bondi jeudi après des attaques contre deux tankers dans le Golfe ravivant les craintes d'un conflit dans...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite