Menu
RSS
A+ A A-

USA/Services pétroliers: GE doit céder un actif pour fusionner avec Baker Hughes

prix du petrole New YorkNew York: Les autorités américaines ont demandé lundi à General Electric de procéder à la cession d'un actif important pour obtenir leur feu vert à la fusion de sa division de services pétroliers avec le groupe Baker Hughes.
Le département de la Justice (DoJ) indique avoir déposé une plainte devant le tribunal d'instance de la capitale fédérale Washington, dans laquelle il dit être opposé à ce mariage tel qu'il est formulé actuellement.

La procédure américaine veut que le régulateur saisisse les tribunaux quand il juge qu'un rapprochement nuit à la concurrence. Cette étape apparaît souvent comme un moyen de pression sur les sociétés pour qu'elles acceptent les concessions exigées par les régulateurs. En cas de refus et d'absence d'accord entre les deux parties, il revient au juge de se prononcer sur la transaction.

En l'espèce, le ministère voudrait que GE cède GE Water & Process Technologies, l'activité de traitement des fluides industriels, eaux et procédés chimiques.

"Sans cette cession, la transaction proposée va amoindrir la concurrence dans les services de raffinage de produits chimiques aux Etats-Unis, entraîner une hausse des prix et détériorer la qualité du service", défend le DoJ.

Les deux parties semblent avoir trouvé un accord de principe, ajoute toutefois le DoJ, qui voudrait que celui-ci soit approuvé par le tribunal. Ce mariage est censé être finalisé d'ici début juillet.

A Wall Street, le titre GE restait en hausse de 3,81% à 29 dollars vers 19H25 GMT.

La fusion à 32 milliards de dollars entre la division de GE, développant des équipements destinés au forage de puits pétroliers notamment, avec Baker Hughes visait à répondre au plongeon des prix du pétrole.

Elle était la dernière grosse opération effectuée par le PDG Jeff Immelt, dont le départ à la tête du conglomérat industriel a été annoncé lundi. M. Immelt, qui a dirigé GE pendant 16 ans, sera remplacé par John Flannery, l'actuel patron de la division santé.

Outre Baker Hughes, Jeff Immelt a également racheté le pole énergie du fleuron français Alstom dans le cadre d'une stratégie destinée à recentrer le mastodonte sur ses racines industrielles.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 septembre 2018 à 21:51

Le pétrole grimpe face à la réticence de l'Opep à ouvrir les…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, le baril de Brent grimpant à son plus haut depuis...

mardi 25 septembre 2018 à 21:04

Macron à Trump: "Il serait bon pour le prix du pétrole…

Nations unies (Etats-Unis): Le président français Emmanuel Macron a appelé mardi son homologue américain Donald Trump à laisser l'Iran poursuivre ses exportations...

mardi 25 septembre 2018 à 17:47

Trump appelle les pays de l'Opep à baisser les prix du pétro…

Nations unies (Etats-Unis): Le président américain Donald Trump a appelé mardi les pays membres de l'Opep à cesser de faire monter les...

mardi 25 septembre 2018 à 16:11

Le pétrole grimpe, les exportations iraniennes inquiètent

Londres: Les cours du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens et le Brent repoussait son plus haut en près de quatre...

mardi 25 septembre 2018 à 12:06

Le pétrole monte encore, l'offre mondiale inquiète

Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens et le Brent repoussait son plus haut en près de quatre...

mardi 25 septembre 2018 à 09:25

Corruption au Nigeria: le secteur pétrolier toujours aussi o…

lagos: Se présentant comme le président anticorruption, le président Muhammadu Buhari avait promis de remettre de l'ordre dans le secteur pétrolier au...

mardi 25 septembre 2018 à 05:54

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, portés par la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

lundi 24 septembre 2018 à 21:43

Pétrole: l'Opep ignorant Trump, le Brent grimpe au plus haut…

Londres: Le prix du pétrole londonien a grimpé lundi à son niveau le plus élevé depuis novembre 2014 après la décision de...

lundi 24 septembre 2018 à 17:51

France: les prix des carburants en baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations service françaises se sont affichés en baisse la semaine dernière, selon des chiffres...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite