Logo

Le pétrole en légère hausse, le Nigeria inquiète les marchés

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, sans trop s'éloigner de leur plus bas en cinq semaines, les hausses de production, notamment au Nigeria, inquiétant des marchés déçus par les efforts de l'Opep.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 48,40 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 25 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de juillet gagnait 18 cents à 46,01 dollars.

Les cours de l'or noir regagnaient légèrement du terrain mais restaient proche des plus bas en cinq semaines atteints en fin de semaine dernière, à 47,40 dollars le baril pour le Brent vendredi et à 45,20 dollars pour le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. jeudi, les investisseurs s'inquiétant de la surproduction qui pèse sur le marché.

"Bien que l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et d'autres pays producteurs se soient accordés pour étendre leurs baisses de production jusqu'en mars 2018, la production remonte de façon significative ailleurs", ont noté les analystes de Commerzbank.

"Au Nigeria, pays qui a été dispensé de participer aux baisses de production, les extractions ont retrouvé un niveau de 2,2 millions de barils par jour, car l'état de +force majeure+ a été levé sur le pétrole de Forcado", ont-ils précisé.

"C'était un seuil important, car il s'agissait de la première fois en 16 mois que tous les types de pétrole nigérian étaient en même temps disponibles. Ceci dit, cela n'a pas duré longtemps, car il y a eu un accident sur l'oléoduc de Bonny Light crude", ont noté les analystes de PVM.

Le Nigeria, comme la Libye, font partie de l'OPEP, mais n'ont pas à abaisser leur production déjà affectée par leur situation politique, selon l'accord conclu fin 2016 et renouvelé en mai.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en légère hausse, le Nigeria inquiète les marchés


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.