Menu
A+ A A-

Le pétrole atténue sa chute et signe une très légère baisse

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en très légère baisse jeudi à New York, parvenant à freiner leur dégringolade de la veille face à l'importance des stocks aux Etats-Unis.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a perdu 8 cents à 45,64 dollars sur le contrat pour livraison en juillet au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a reculé de 20 cents, à 47,86 dollars, sur le contrat pour livraison en août à l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les cours ont évolué en dents de scie jeudi avant de revenir proches de leur point de départ.

Mercredi, ils avaient accusé une baisse de plus de deux dollars à la suite d'une hausse inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis qui, conjuguée à une progression des réserves d'essence et de produits distillés, a renforcé les craintes d'un excès d'offre.

"On a eu des chiffres des stocks poussant à la baisse des prix mais il y a des troubles au Moyen-Orient (...) et les importations chinoises sont favorables aux cours", a énuméré Mike Lynch de Strategic Energy & Economic Research avant de conclure: "tout cela s'équilibre maintenant".

Les cours ont fini juste au-dessus de leur niveau le plus bas en clôture en un peu plus d'un mois.

La hausse des stocks américains fait craindre que l'offre continue de dépasser la demande malgré les efforts de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui a prolongé son accord de baisse de production jusqu'en mars 2018.

C'est d'ailleurs cette prolongation décidée le 25 mai et jugée pas assez ambitieuse par les marchés qui a imprimé une tonalité morose au marché, le baril ayant depuis perdu plus de 11% de sa valeur.

"Nous ne pensons pas que que la prolongation de neuf mois des quotas actuels soit suffisante pour atteindre l'objectif de l'OPEP de revenir au niveau moyen des stocks (mondiaux) sur les cinq dernières années", a commenté James Williams de WTRG dans une note.

Production nigériane


"En revanche, la chute de la production de brut est pour ainsi dire restée sans suite", ont relevé les experts de Commerzbank.

Les extractions américaines ont reculé de 24.000 barils par jour alors qu'elles ont fortement progressé depuis l'automne, dopées par un regain de la production de pétrole de schiste.

"Ce n'est pas encore une tendance", a relativisé Oliver Sloup, jugeant que le marché allait se montrer très attentif à tout signe sur le sujet.

Autre facteur guère favorable aux cours jeudi, le géant anglo-néerlandais Shell a annoncé avoir repris ses activités sur le terminal de Forcados, dans le sud-est du Nigeria, après plusieurs mois de fermeture dus à des attaques répétées par des groupes armés.

Membre de l'OPEP, le Nigeria a été exempté de quotas car il cherche à faire repartir sa production au moment où la situation dans la région du Delta semble s'apaiser à la suite des négociations engagées entre les rebelles et le gouvernement.

(c) AFP

Commenter Le pétrole atténue sa chute et signe une très légère baisse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 22 janvier 2019 à 22:11

    Le pétrole pénalisé par les craintes sur la croissance mondi…

    New york: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mardi, fragilisés par les inquiétudes sur la croissance mondiale et de...

    mardi 22 janvier 2019 à 12:14

    Le pétrole recule avec les inquiétudes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, effaçant leur bond de la veille alors que les inquiétudes sur...

    mardi 22 janvier 2019 à 05:03

    Le pétrole recule en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, plombés par l'annonce d'un taux de croissance en Chine, la deuxième économie mondiale...

    lundi 21 janvier 2019 à 17:45

    Les prix des carburants poursuivent leur hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

    lundi 21 janvier 2019 à 12:46

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers brut recul…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches comme ceux des pétroliers chargés de brut ont baissé la semaine dernière, tandis...

    lundi 21 janvier 2019 à 12:13

    Le pétrole hésite, la croissance chinoise s'essouffle

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient lundi en cours d'échanges européens, le rebond enregistré depuis le début de l'année s'essoufflant avec...

    lundi 21 janvier 2019 à 04:56

    Le pétrole à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, profitant de l'embellie boursière, mais les gains demeuraient limités...

    vendredi 18 janvier 2019 à 21:55

    Le pétrole aidé par l'espoir d'avancées dans les négociation…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution...

    vendredi 18 janvier 2019 à 12:07

    Le pétrole remonte, le marché optimiste sur les négociations…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution du conflit...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 22 janvier 2019 Chine Les raffineries chinoises ont traité en moyenne 12,07 millions de barils de pétrole brut par jour en 2018, en hausse de 6,8% par rapport à l’année précédente.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite