Logo

Le pétrole reprend sa baisse à l'ouverture à New York, plombé par les stocks

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du brut ont ouvert en baisse jeudi, reprenant leur chute entamée la veille dans la foulée d'une hausse inattendue des stocks de pétrole aux Etats-Unis.
Vers 13H10 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, reculait de 35 cents à 45,37 dollars sur le contrat pour livraison en juillet au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On voit la spirale négative se poursuivre dans les premiers échanges", a commenté Oliver Sloup de iiTrader.

Pour la première fois en deux mois, les stocks de pétrole brut ont augmenté, de 3,3 millions de barils selon les chiffres hebdomadaires publiés par le département américain de l'Energie (DoE) mercredi.

A cela s'est ajouté une nette hausse des réserves d'essence et de produits distillés.

La hausse des stocks américains fait craindre que l'offre continue de dépasser la demande malgré les efforts de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui a prolongé son accord de baisse de production jusqu'en mars 2018.

Ces craintes ont été encore renforcées par un affaiblissement de la demande d'essence et de produits distillés aux Etats-Unis, toujours selon les chiffres du DoE.

Mercredi, cela a donc déclenché une chute des cours qui a accéléré au franchissement de "seuils techniques" a décrit Oliver Sloup, et s'est achevée par une baisse de plus de deux dollars à la clôture.

Les prix sont déprimés depuis le 25 mai et la conclusion d'un accord de prolongation des quotas de production entre l'OPEP et d'autres producteurs jugé pas assez ambitieux par le marché.

"En revanche, la chute de la production de brut est pour ainsi dire restée sans suite", ont relevé les experts de Commerzbank.

Les extractions américaines ont reculé de 24.000 barils par jour alors qu'elles ont fortement progressé depuis l'automne, dopées par un regain de la production de pétrole de schiste.

"Ce n'est pas encore une tendance", a relativisé Oliver Sloup, jugeant que le marché allait se montrer très attentif à tout signe sur le sujet.

(c) AFP

Commenter Le pétrole reprend sa baisse à l'ouverture à New York, plombé par les stocks


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.