Menu
A+ A A-

Projet pétrolier: des associations anticorruption menacent de poursuivre le gouvernement nigérian

petrole NigeriaLagos: Vingt associations anticorruption ont menacé lundi de poursuivre en justice le gouvernement nigérian au sujet d'un projet d'exploitation d'une raffinerie de pétrole évalué à 15 milliards de dollars, l'accusant de ne pas avoir suivi les procédures légales.
Début mai, le secrétaire d'Etat au Pétrole, Emmanuel Ibe Kachikwu, avait annoncé que le géant pétrolier italien ENI et sa filiale nigériane Agip Oil Company, s'étaient engagés à investir 15 milliards de dollars pour réparer, agrandir et gérer la raffinerie de Port-Harcourt (sud-est).

Des associations de la société civile affirment que cette tractation s'est déroulée "sans appel d'offres, sans publicité ni concurrence, en violation flagrante de la loi", ont-elles dénoncé dans une lettre ouverte.

"Si cette fraude n'est pas annulée dans les 48 heures, nous poursuivrons (le gouvernement) en justice pour l'interrompre", menacent les 20 associations, dont Nigerians Unite Against Corruption, Empower Africa for Change, ou encore Anti-Corruption Crusaders.

"Si les choses ne sont pas réglées, le gouvernement est sur le point de tomber dans les mêmes abysses de corruption du secteur pétrolier que ses prédécesseurs, qu'il a accusés pour les mêmes faits", dénonce la lettre ouverte.

Le président Muhammadu Buhari, à la tête depuis 2015 du Nigeria, première puissance pétrolière du continent africain, s'est engagé à faire de la lutte anticorruption une priorité de son mandat, et à assainir le secteur des hydrocarbures.

Fin mai, le Sénat a également annoncé avoir mis en place une commission parlementaire pour enquêter sur l'arrangement entre le gouvernement nigérian et ENI.

Contacté par l'AFP, ENI n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter cette lettre ouverte des associations.

Le Nigeria, géant de 190 millions d'habitants, souffre d'un manque crucial d'électricité qui représente un lourd handicap pour la bonne santé de son économie. En raison de capacités de raffinage limitées et de la déliquescence de ses infrastructures, le Nigeria est obligé d'exporter son pétrole avant d'importer des produits raffinés.

Le projet de Port Harcourt prévoit, selon le ministre nigérian, une production locale de 150.000 barils par jour d'essence et fait partie de la politique de privatisation des infrastructures énergétiques.

ENI et le groupe pétrolier britannique Shell sont actuellement inculpés en Italie sur des soupçons de corruption dans le cadre de l'attribution d'un bloc pétrolier offshore d'une valeur d'un milliard de dollars en 2011 au Nigeria. Fin avril, le gouvernement nigérian a annoncé qu'il ne se portait pas partie civile en vue du procès.

(c) AFP

Commenter Projet pétrolier: des associations anticorruption menacent de poursuivre le gouvernement nigérian


    Le pétrole au Nigéria

    -Toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

    mardi 02 avril 2019

    Exxon étudie la vente de champs gaziers et pétroliers au Nig…

    New York: Exxon Mobil a récemment discuté de la vente d'un ensemble de champs gaziers et pétroliers au Nigeria, alors que le...

    jeudi 13 décembre 2018

    GB: le Nigeria engage une action en justice contre Shell et …

    Londres: Le gouvernement du Nigeria poursuit en justice les groupes pétroliers Shell et Eni, réclamant plus de 1 milliard de dollars dans...

    lundi 03 décembre 2018

    Nigeria/corruption: demande de mandat d'arrêt contre une ex-…

    Abuja: L'agence anti-corruption du Nigeria va lancer un mandat d'arrêt contre l'ex-ministre du Pétrole Diezani Alison-Madueke, actuellement poursuivie au Royaume-Uni, afin qu'elle...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2019 à 22:03

    Le pétrole baisse, confusion sur une prochaine réunion de l…

    New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi dans un marché surveillant la difficile organisation d'une réunion de l'Organisation des pays...

    lundi 17 juin 2019 à 14:26

    Frets maritimes: les frets secs reculent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont divergé.

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    lundi 17 juin 2019 à 12:41

    Les prix des carburants en forte baisse dans les stations-se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur globalité la semaine dernière, avec une baisse encore plus...

    lundi 17 juin 2019 à 07:29

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie en raison des tensions géopolitiques dans le Golfe mais...

    dimanche 16 juin 2019 à 17:11

    Ryad vise une prolongation de l'accord Opep début juillet

    KARUIZAWA (Japon): Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a annoncé dimanche que l'Opep se réunirait probablement la première semaine de juillet...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:34

    Saudi Aramco: l'Arabie maintient sa volonté de vendre une pa…

    Ryad: L'Arabie saoudite reste engagée à vendre sur le marché jusqu'à 5% du géant pétrolier national Saudi Aramco lors de son introduction...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:09

    Pétroliers: Le Kokuta Courageous au mouillage au large des E…

    Dubai: Le Kokuta Courageous, un des deux pétroliers victimes d'une attaque jeudi dans le Golfe d'Oman, est au mouillage au large des...

    vendredi 14 juin 2019 à 21:24

    Scrutant les tensions en mer d'Oman, le pétrole termine en h…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, les investisseurs s'inquiétant des potentielles répercussions sur le marché du...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite