Menu
A+ A A-

Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par la guerre (ministres)

prix du petrole SyrieDamas: L'économie de la Syrie est à genoux et la production pétrolière réduite à néant après six ans de guerre, ont reconnu récemment à Damas plusieurs ministres.
Si l'énergie est le secteur le plus touché, tous les domaines d'activité ont été foudroyés par le conflit, ont-ils expliqué lors d'une conférence intitulée "La guerre en Syrie: conséquences et perspectives".

"La guerre a touché toutes les ressources économiques et, de manière systématique, le secteur pétrolier. Nous étions un pays producteur et exportateur de pétrole et nous devons aujourd'hui importer tous nos besoins", a affirmé le ministre syrien du Pétrole et des Ressources minières Ali Ghanem.

Le principal fournisseur de carburant est l'Iran, puis l'Algérie et de la Russie, selon l'hebdomadaire économique en ligne The Syria Report.

"Les pertes dans le secteur pétrolier ont atteint 66 milliards de dollars à ce jour. Depuis 2010, la production de pétrole a reculé de 98% et celle de gaz de 52%", a-t-il dit lors de cette conférence organisée par la "Société syro-britannique", présidée par Fawaz al-Akhrasse, le beau-père du président Bachar al-Assad.

Les champs pétroliers et gaziers, situés dans l'est et le nord du pays, sont tombés aux mains des rebelles puis des jihadistes du groupe Etat Islamique (EI).

Selon le ministre, la production de brut est passée de 385.000 à 8.000 barils par jour (b/j), l'extraction de gaz de 21 millions à 9 millions de m3 par jour et celle de phosphate s'est arrêtée.

Malgré ce sombre tableau, M. Ghanem a pronostiqué pour cette année une légère augmentation de la production de pétrole, à 12.000 b/j, et celle de gaz, à 11,5 millions de m3/jour, ainsi qu'une reprise de la production du phosphate à 2,5 millions de tonnes annuelles.

Autre secteur sinistré, l'électricité. Selon le ministre de l'Electricité, Mohammed Zouheir Kharboutli, seuls 27% des besoins en électricité sont couverts contre 97% avant le conflit, "à cause du manque de fioul et de gaz".

Avant la guerre, 49,7 milliards de kilowatts-heure étaient produits annuellement contre 19 milliards aujourd'hui.

"Le montant total des pertes depuis le début de la guerre s'élève à 3,8 milliards de dollars", a estimé le ministre imputant cette diminution notamment au fait que plusieurs centrales et lignes électriques ont été détruites ou endommagées.

Dans les transports, les pertes se chiffrent à 4,5 milliards de dollars, selon le ministre Ali Hammoud.

Déclenché en 2011 par la répression de manifestations prodémocratie, le conflit en Syrie a fait plus de 320.000 morts et plus de dix millions de déplacés et réfugiés.

(c) AFP

Commenter Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par la guerre (ministres)


    Le pétrole en Syrie

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Syrie

    dimanche 10 mai 2020

    Syrie: nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence

    Damas: Les autorités syriennes ont adopté dimanche de nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence, les mesures d'austérité se succédant dans le...

    jeudi 04 juillet 2019

    Un pétrolier en route vers la Syrie arraisonné à Gibraltar

    Londres: Un pétrolier soupçonné d'acheminer du brut en Syrie en violation des sanctions européennes a été arraisonné à Gibraltar, annoncent jeudi les...

    mardi 13 février 2018

    La Russie veut aider Damas à relancer sa production d'hydroc…

    Moscou: La Russie, principale alliée du régime syrien, compte aider Damas à relancer ses gisements d'hydrocarbures et à prospecter pour en exploiter...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 18 septembre 2020 à 21:30

    Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont partiellement trébuché vendredi, mais restent à leur meilleur niveau depuis début septembre, au lendemain...

    vendredi 18 septembre 2020 à 11:58

    Le pétrole poursuit sur la lancée après l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur progression vendredi, après trois séances consécutives de hausse et au lendemain de la réunion mensuelle...

    jeudi 17 septembre 2020 à 21:58

    Le pétrole hésite puis grimpe après la réunion mensuelle de …

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, au lendemain d'une poussée déjà notable, les investisseurs se montrant plutôt...

    jeudi 17 septembre 2020 à 20:28

    L'Opep+ sermonne ses mauvais élèves et envisage une réponse …

    Londres: Le ministre saoudien de l'Énergie Abdel Aziz ben Salmane, chef de file de l'Opep+, a haussé le ton jeudi face aux...

    jeudi 17 septembre 2020 à 17:50

    Le pétrole hésite puis grimpe après le début de la réunion m…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi en fin de séance européenne, après une poussée déjà notable la veille, les...

    jeudi 17 septembre 2020 à 16:11

    Opep+: le ministre saoudien hausse le ton sur le non-respect…

    Londres: Le ministre saoudien de l'Energie Abdel Aziz ben Salmane a haussé le ton jeudi face aux membres de l'Opep+ qui ne...

    jeudi 17 septembre 2020 à 13:43

    Réunion de l'Opep+ face à la baisse des prix du pétrole

    Vienne: L'Opep et ses alliés, réunis sous l'acronyme Opep+, tiendront une réunion en ligne jeudi pour discuter du respect de leur accord...

    jeudi 17 septembre 2020 à 11:55

    Le pétrole temporise avant la réunion mensuelle de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, après une hausse notable la veille, les investisseurs se tournant désormais vers...

    mercredi 16 septembre 2020 à 21:53

    Le pétrole progresse après la baisse des stocks américains d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés mercredi, confirmant la tendance de la veille, aidés par une baisse inattendue des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite