Menu
A+ A A-

Le pétrole repart à la baisse, prudence à la veille de l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mercredi en fin d'échanges européens, reprenant leur souffle après un sommet en un mois dans un marché prudent à la veille d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 53,82 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 33 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance cédait 29 cents à 51,18 dollars.

Les cours du pétrole ont passé l'essentiel de la séance européenne en hausse, après la diffusion mardi des données de l'association professionnelle (American Petroleum Institute) montrant une hausse des réserves dans toutes les catégories.

Les cours du brut sont ainsi montés mercredi vers 08H10 GMT à 54,62 dollars pour le Brent et 51,88 dollars pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., des sommets depuis le 19 avril.

Selon des données rapportées par Stephen Brennock, analyste chez PVM, les données de l'API ont fait état d'une baisse des réserves de brut de 1,5 million de barils la semaine dernière, des stocks d'essence de 3,2 millions de barils, et des réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 1,9 million de barils.

Les chiffres officiels du département américain de l'Énergie (DoE) pour la semaine close le 19 mai publiés mercredi ont eux montré une baisse plus de deux fois plus importante qu'attendu pas les observateurs, avec 4,4 millions de barils de brut en moins.

Les réserves d'essence ont également diminué, de 800.000 barils, soit un peu moins qu'attendu, tandis que celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont baissé de 500.000 barils, proche des attentes des observateurs.

"Si ces nouvelles ont fait monter les cours, les courtiers se sont vite souvenus que l'OPEP se réunit jeudi et ont inversé la tendance", a observé Chris Beauchamp, analyste chez IG.

Les cours ont été portés ces derniers jours par la probabilité grandissante de voir l'OPEP prolonger ses limitations de production pour tenter de réduire la surabondance de l'offre mondiale d'or noir.

Les pays du cartel ainsi que leurs partenaires hors OPEP dont la Russie avaient décidé fin 2016 de limiter leur production sur le premier semestre 2017 afin de tenter de faire remonter les cours dans un marché déséquilibré par l'arrivée du pétrole de schiste américain.

L'Arabie saoudite, chef de file du cartel, et la Russie se sont mis d'accord la semaine dernière sur le fait que les limitations devraient être reconduites pour neuf mois.

Une proposition qui a déjà reçu le soutien officiel d'autres membres de l'OPEP, dont l'Irak et l'Algérie.

(c) AFP

Commenter Le pétrole repart à la baisse, prudence à la veille de l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 24 septembre 2020 à 22:46

    Total vise le top 5 de la production d'énergie renouvelable

    Paris: Total se donne pour ambition de long terme de faire partie des cinq plus grands producteurs mondiaux d'énergies renouvelables face au...

    jeudi 24 septembre 2020 à 22:39

    Hésitant en séance, le pétrole termine en modeste hausse

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui avaient démarré en légère baisse à Londres, se sont redressés jeudi mais restent toujours...

    jeudi 24 septembre 2020 à 13:28

    Total: Arrêt du raffinage et projet de reconversion à Grandp…

    Paris: Total a annoncé jeudi un projet de transformation de sa raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) en une plate-forme "zéro pétrole", le groupe...

    jeudi 24 septembre 2020 à 12:41

    Le pétrole cale après la publication des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, malgré une baisse des stocks américains la veille, les préoccupations qui entourent...

    mercredi 23 septembre 2020 à 22:04

    Modeste hausse du pétrole après une nouvelle baisse des stoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont modéré leur progression mercredi après une petite envolée en séance, à la suite du...

    mercredi 23 septembre 2020 à 18:25

    USA: deuxième baisse hebdomadaire d'affilée des stocks de pé…

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé la semaine dernière pour la deuxième semaine consécutive, moins que...

    mercredi 23 septembre 2020 à 12:03

    Le pétrole proche de l'équilibre avant la publication des st…

    Londres: Les prix du pétrole étaient relativement stables mercredi, avant la publication par l'EIA des stocks de brut aux Etats-Unis plus tard...

    mardi 22 septembre 2020 à 21:20

    Le pétrole repart timidement de l'avant

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont timidement repris mardi, après un accès de faiblesse la veille, dans un marché...

    mardi 22 septembre 2020 à 11:52

    Le pétrole repart de l'avant, les investisseurs concentrés s…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après un accès de faiblesse la veille, dans un marché "nerveux" et attentif à...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite