Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse à New York, gagné par l'aversion au risque

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse jeudi à New York, gagnés par la déprime générale observée la veille par les marchés face aux incertitudes politiques autour du président américain Donald Trump.
Vers 13H05 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, cédait 53 cents à 48,54 dollars sur le contrat pour livraison en juin au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"L'incertitude est alimentée par ce qui se passe à Washington", a rapporté Gene McGillian, de Tradition Energy. "Je ne pense pas que ce soit ce qui influe le plus sur le marché du pétrole, mais cela contribue au sentiment négatif."

Les marchés mondiaux ont subi la veille une accélération des polémiques autour du président Donald Trump, notamment ses rapports avec la Russie. Dernier développement en date, un procureur spécial a été nommé pour enquêter sur l'ingérence supposée de Moscou dans la présidentielle de novembre.

Certes, l'aversion au risque n'avait eu mercredi que "peu d'effet sur le marché pétrolier", comme le remarquaient les experts de Commerzbank, mais ils soulignaient que c'était "grâce à un affaiblissement du dollar qui compensait les effets négatifs pour le sentiment du marché".

Or, jeudi, le dollar, dont la force nuit au marché pétrolier qui est libellé en monnaie américaine, regagnait nettement du terrain.

Pour le reste, "les investisseurs se concentrent de plus en plus sur le sommet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui aura lieu dans une semaine", ont noté les experts de Commerzbank.

Les marchés pétroliers attendent de voir si l'OPEP prolongera au-delà de la fin juin des quotas de production qu'elle applique depuis janvier aux côtés de pays comme la Russie.

Leur prolongation ne fait certes guère de doute puisque la Russie et l'Arabie saoudite, acteur dominant de l'OPEP, se sont prononcées en début de semaine en faveur d'une extension jusqu'au début 2018.

"Même si le marché est soutenu par le fait que de plus en plus de producteurs s'engagent à soutenir une prolongation des quotas, on fait face à des éléments laissant craindre que six mois de plus - ou même neuf - risquent de ne pas suffire à réduire une surabondance massive", a conclu M. McGillian.

La Libye et le Nigeria, membres de l'OPEP mais exemptés de plafonds à cause de troubles locaux, semblent notamment voir leur production repartir.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse à New York, gagné par l'aversion au risque


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 17 septembre 2020 à 21:58

    Le pétrole hésite puis grimpe après la réunion mensuelle de …

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, au lendemain d'une poussée déjà notable, les investisseurs se montrant plutôt...

    jeudi 17 septembre 2020 à 20:28

    L'Opep+ sermonne ses mauvais élèves et envisage une réponse …

    Londres: Le ministre saoudien de l'Énergie Abdel Aziz ben Salmane, chef de file de l'Opep+, a haussé le ton jeudi face aux...

    jeudi 17 septembre 2020 à 17:50

    Le pétrole hésite puis grimpe après le début de la réunion m…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi en fin de séance européenne, après une poussée déjà notable la veille, les...

    jeudi 17 septembre 2020 à 16:11

    Opep+: le ministre saoudien hausse le ton sur le non-respect…

    Londres: Le ministre saoudien de l'Energie Abdel Aziz ben Salmane a haussé le ton jeudi face aux membres de l'Opep+ qui ne...

    jeudi 17 septembre 2020 à 13:43

    Réunion de l'Opep+ face à la baisse des prix du pétrole

    Vienne: L'Opep et ses alliés, réunis sous l'acronyme Opep+, tiendront une réunion en ligne jeudi pour discuter du respect de leur accord...

    jeudi 17 septembre 2020 à 11:55

    Le pétrole temporise avant la réunion mensuelle de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, après une hausse notable la veille, les investisseurs se tournant désormais vers...

    mercredi 16 septembre 2020 à 21:53

    Le pétrole progresse après la baisse des stocks américains d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés mercredi, confirmant la tendance de la veille, aidés par une baisse inattendue des...

    mercredi 16 septembre 2020 à 18:25

    Les cours du pétrole accélèrent après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole s'appréciaient mercredi, confirmant la tendance de la veille, aidés par une baisse inattendue des stocks de brut...

    mercredi 16 septembre 2020 à 18:08

    Les réserves américaines de brut repartent à la baisse

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé la semaine dernière, après une hausse inattendue la semaine précédente...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite