Logo

Le pétrole stable dans l'attente des réserves américaines

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens, les investisseurs marquant une pause après une série de hausses et avant les données hebdomadaires sur les réserves américaines.
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 51,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de un cent par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de juin évoluait à l'équilibre à 48,85 dollars.

Les prix de l'or noir, qui avaient atteint 52,63 dollars pour le Brent et 49,66 dollars pour le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. lundi après quatre séances consécutives de hausse, reprenaient leur souffle mardi.

"Les prix de l'or noir ont nettement monté dans les dernières séances alors qu'approche la réunion de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), et que le rapport de l'AIE a fait état d'un rééquilibrage en cours des marchés", a commenté Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

L'OPEP se réunira le 25 mai à Vienne, quand l'avenir de l'accord de limitation de la production, qui engage le cartel et ses partenaires sur les six premiers mois de l'année, devrait être décidé.

Un indice de taille a rassuré les investisseurs lundi quand l'Arabie saoudite et la Russie, les deux plus grands producteurs mondiaux, ont affirmé leur volonté d'étendre l'accord jusqu'à la fin du premier trimestre 2018.

L'AIE a pour sa part fait état dans son rapport mensuel d'un rééquilibrage du marché en cours, tout en prévenant que l'OPEP que, même si l'accord était reconduit jusqu'à fin 2017, "les stocks à la fin de 2017 pourraient rester supérieurs à leur moyenne sur cinq ans, ce qui suggère qu'il reste beaucoup à faire au second semestre de 2017 pour continuer à les résorber".

Les marchés observeront par ailleurs le niveau des réserves américaines, sur lesquelles le département américain de l'Énergie (DoE) publiera ses données hebdomadaires mercredi en cours de séance européenne.

Pour la semaine achevée le 12 mai, les analystes tablent sur une baisse des réserves de brut de 2,67 millions de barils, une baisse de celles d'essence d'un million de barils et une baisse des produits distillés de 1,45 million de barils, selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg.

(c) AFP

Commenter Le pétrole stable dans l'attente des réserves américaines


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.