Logo

Le pétrole monte fortement à New York, après l'annonce russo-saoudienne

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en forte hausse lundi à New York, les espoirs d'une résorption de l'offre rejaillissant après l'annonce d'un accord de principe de l'Arabie saoudite et de la Russie sur le maintien de plafonds de production.
Vers 13H05 GMT, le prix du "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, gagnait 1,64 dollar à 49,48 dollars sur le contrat pour livraison en juin au New York Mercantile Echange (Nymex).

"Manifestement, le principal moteur, c'est un communiqué commun par l'Arabie saoudite et la Russie, qui ont annoncé qu'elles prolongeraient leurs baisses de production jusqu'à mars 2018", a résumé Phil Flynn, de Price Futures Group.

Ces deux pays sont les principaux producteurs à appliquer depuis janvier des quotas de production, à l'initiative de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), ces accords n'étant pour l'heure prévus que jusqu'à la mi-2017.

Les annonces de l'Arabie Saoudite, membre dominant de l'OPEP, et de la Russie, principal signataire extérieur au cartel, sont donc de bon augure à une dizaine de jours du prochain sommet de l'organisation.

"Beaucoup de gens restaient sceptiques quant à la capacité de l'OPEP à maintenir ces baisses de productions, (mais) ils se rendent maintenant compte que l'Arabie saoudite et la Russie vont faire ce qu'il faut pour réduire les stocks", a assuré M. Flynn.

Le président russe Vladimir Poutine a lui-même appuyé cette idée en se disant "optimiste" sur une éventuelle prolongation de l'accord et en saluant l'intérêt de Ryad à instaurer "des prix du pétrole stables et équitables".

"Ceci dit, nous sommes sceptiques quant à la bonne volonté de la Russie pour participer activement à une prolongation", l'activité florissante des compagnies russes ayant récemment eu tendance à contredire les déclarations officielles, ont prévenu dans une note les experts de Commerzbank.

"Qui plus est, les membres de l'OPEP devraient faire preuve de moins en moins de discipline pendant le reste de l'année, sans quoi ils perdraient leurs parts de marchés au profit de pays extérieurs au cartel", ont-ils ajouté.

Ils rappelaient le principal point noir depuis le début de l'année: la production ne cesse d'augmenter aux Etats-Unis, principal producteur à ne pas participer aux accords de baisse de l'offre.

Sur le sujet, le groupe Baker Hughes a, une nouvelle fois, annoncé vendredi une hausse hebdomadaire du nombre de puits en activité aux Etats-Unis.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte fortement à New York, après l'annonce russo-saoudienne


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.