Menu
A+ A A-

Hydrocarbures: Engie négocie la cession de sa branche exploration-production

prix du petrole ParisParis: Engie a annoncé jeudi être entré en négociations exclusives pour céder à la société britannique Neptune Energy sa participation de 70% dans sa branche d'exploration-production d'hydrocarbures, valorisée à 4,7 milliards d'euros, dans le cadre de son virage stratégique vers la transition énergétique.
"Engie franchit aujourd'hui une étape majeure de son plan de transformation: le groupe a reçu une offre ferme et irrévocable de Neptune Energy pour la vente de sa participation de 70% dans l'entité Exploration & Production International (EPI)", a indiqué l'énergéticien français dans un communiqué.

Sur base d'une valorisation de 4,7 milliards d'euros (dont 1,1 milliard de provisions de démantèlement), la transaction devrait entraîner une réduction de 2,4 milliards d'euros de sa dette nette, a précisé le groupe détenu à près de 29% par l'Etat français. Soit près d'un dixième de son niveau de fin 2016 (24,8 milliards).

EPI, qui comptait 1.622 salariés en mars avec un siège en France, déploie ses activités essentiellement en mer du Nord (Royaume-Uni, Norvège, Pays-Bas, Allemagne), mais aussi en Indonésie, en Egypte et en Algérie.

Sa production s'est élevée à 148.000 barils équivalent pétrole (bep) par jour en 2016, pour des réserves estimées à 672 millions de bep.

Cette opération permet à Engie de réaliser à 70% son programme de cessions de 15 milliards d'euros lancé sur la période 2016-2018, dans le cadre de sa nouvelle stratégie qui met l'accent sur les énergies bas carbone, les services énergétiques et les activités à prix garantis.

"Avec la clôture de cette transaction, les activités contractées et régulées représenteront plus de 85% de l'Ebitda (excédent brut d'exploitation, NDLR) d'Engie, permettant ainsi au groupe d'atteindre l'objectif fixé pour fin 2018 et d'améliorer son profil de risque", a commenté la directrice générale du groupe, Isabelle Kocher, dans le communiqué.

Basée au Royaume-Uni, Neptune Energy est soutenue notamment par les sociétés d'investissement Carlyle et CVC Capital Partners.

Au terme de la transaction, dont la finalisation est attendue au premier trimestre 2018, la société deviendrait l'unique actionnaire d'EPI.

Selon une source proche du dossier, Neptune Energy possédera en effet la totalité d'EPI, et donc la part de 30% détenue depuis 2011 par le fonds souverain chinois China Investment Corporation (CIC).

Celui-ci augmentera par la même occasion sa participation dans EPI à 49% par le biais d'une une participation équivalente prise dans la société britannique.

(c) AFP

Commenter Hydrocarbures: Engie négocie la cession de sa branche exploration-production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 23 septembre 2020 à 12:03

    Le pétrole proche de l'équilibre avant la publication des st…

    Londres: Les prix du pétrole étaient relativement stables mercredi, avant la publication par l'EIA des stocks de brut aux Etats-Unis plus tard...

    mardi 22 septembre 2020 à 21:20

    Le pétrole repart timidement de l'avant

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont timidement repris mardi, après un accès de faiblesse la veille, dans un marché...

    mardi 22 septembre 2020 à 11:52

    Le pétrole repart de l'avant, les investisseurs concentrés s…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après un accès de faiblesse la veille, dans un marché "nerveux" et attentif à...

    lundi 21 septembre 2020 à 21:25

    Le pétrole chute face aux craintes sur la demande et la Liby…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont plongé lundi devant le retour sur le marché des exportations libyennes, au moment où...

    lundi 21 septembre 2020 à 17:38

    Le pétrole dégringole face aux craintes sur la demande et la…

    Londres: Les cours du pétrole plongeaient lundi en début de séance américaine devant le retour sur le marché des exportations libyennes, au...

    lundi 21 septembre 2020 à 14:51

    En pleine mutation verte, Shell veut réduire de 40% ses coût…

    Londres: Royal Dutch Shell prévoit de réduire de 30% à 40% les dépenses consacrées à sa production pétrolière et gazière afin d'orienter...

    lundi 21 septembre 2020 à 14:30

    ⛽️ Les prix des carburants prolongent leur tendance baissièr…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France poursuivaient leur tendance baissière la semaine dernière, selon des données officielles diffusées ce jour. La...

    lundi 21 septembre 2020 à 12:04

    Le pétrole plombé par la reprise des exportations en Libye

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, le retour annoncé sur le marché du pétrole libyen étant vu...

    vendredi 18 septembre 2020 à 21:30

    Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont partiellement trébuché vendredi, mais restent à leur meilleur niveau depuis début septembre, au lendemain...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite