Menu
A+ A A-

Hydrocarbures: Engie négocie la cession de sa branche exploration-production

prix du petrole ParisParis: Engie a annoncé jeudi être entré en négociations exclusives pour céder à la société britannique Neptune Energy sa participation de 70% dans sa branche d'exploration-production d'hydrocarbures, valorisée à 4,7 milliards d'euros, dans le cadre de son virage stratégique vers la transition énergétique.
"Engie franchit aujourd'hui une étape majeure de son plan de transformation: le groupe a reçu une offre ferme et irrévocable de Neptune Energy pour la vente de sa participation de 70% dans l'entité Exploration & Production International (EPI)", a indiqué l'énergéticien français dans un communiqué.

Sur base d'une valorisation de 4,7 milliards d'euros (dont 1,1 milliard de provisions de démantèlement), la transaction devrait entraîner une réduction de 2,4 milliards d'euros de sa dette nette, a précisé le groupe détenu à près de 29% par l'Etat français. Soit près d'un dixième de son niveau de fin 2016 (24,8 milliards).

EPI, qui comptait 1.622 salariés en mars avec un siège en France, déploie ses activités essentiellement en mer du Nord (Royaume-Uni, Norvège, Pays-Bas, Allemagne), mais aussi en Indonésie, en Egypte et en Algérie.

Sa production s'est élevée à 148.000 barils équivalent pétrole (bep) par jour en 2016, pour des réserves estimées à 672 millions de bep.

Cette opération permet à Engie de réaliser à 70% son programme de cessions de 15 milliards d'euros lancé sur la période 2016-2018, dans le cadre de sa nouvelle stratégie qui met l'accent sur les énergies bas carbone, les services énergétiques et les activités à prix garantis.

"Avec la clôture de cette transaction, les activités contractées et régulées représenteront plus de 85% de l'Ebitda (excédent brut d'exploitation, NDLR) d'Engie, permettant ainsi au groupe d'atteindre l'objectif fixé pour fin 2018 et d'améliorer son profil de risque", a commenté la directrice générale du groupe, Isabelle Kocher, dans le communiqué.

Basée au Royaume-Uni, Neptune Energy est soutenue notamment par les sociétés d'investissement Carlyle et CVC Capital Partners.

Au terme de la transaction, dont la finalisation est attendue au premier trimestre 2018, la société deviendrait l'unique actionnaire d'EPI.

Selon une source proche du dossier, Neptune Energy possédera en effet la totalité d'EPI, et donc la part de 30% détenue depuis 2011 par le fonds souverain chinois China Investment Corporation (CIC).

Celui-ci augmentera par la même occasion sa participation dans EPI à 49% par le biais d'une une participation équivalente prise dans la société britannique.

(c) AFP

Commenter Hydrocarbures: Engie négocie la cession de sa branche exploration-production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 20 juillet 2019 à 16:55

    L'Iran sourd aux appels à libérer un pétrolier battant pavil…

    Ajoute "extrême déception" de londres, réaction de l'ue, changement d'origine:Ajoute "extrême déception" de Londres, réaction de l'UE, changement d'origine

    samedi 20 juillet 2019 à 12:03

    Le pétrolier britannique impliqué dans un incident en mer av…

    Genève: Le pétrolier britannique Stena Impero a été impliqué dans un incident avec un bateau de pêche avant d'être confisqué par les...

    samedi 20 juillet 2019 à 11:52

    Le pétrole en hausse après l'arraisonnement d'un pétrolier b…

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, après plusieurs jours de baisse, poussés en fin de séance par...

    vendredi 19 juillet 2019 à 11:40

    Le pétrole en hausse après que Washington a annoncé la destr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, aidés par l'accroissement des tensions entre les États-Unis et l'Iran dans...

    jeudi 18 juillet 2019 à 21:27

    Le pétrole baisse face au surplus d'offre et aux tensions co…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé pour la sixième séance de suite jeudi, réagissant à la crainte d'une offre...

    jeudi 18 juillet 2019 à 12:09

    Le pétrole morose au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole remontaient sans entrain jeudi en cours d'échanges européens, après avoir souffert la veille, notamment du fait d'un...

    mercredi 17 juillet 2019 à 21:37

    Le pétrole recule avec la baisse de la demande américaine d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé pour la troisième journée de suite mercredi, lestés par l'annonce d'une hausse surprise...

    mercredi 17 juillet 2019 à 17:14

    USA: les stocks de pétrole brut baissent pour la cinquième s…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé conformément aux attentes la semaine dernière aux Etats-Unis, baissant pour la cinquième semaine...

    mercredi 17 juillet 2019 à 10:36

    Le pétrole remonte un peu après sa chute de mardi et avant l…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi au début des échanges européens après leur chute de mardi sur fond de signaux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 10 juillet 2019 Lors de la semaine achevée le 5 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 9,5 millions de barils pour s'établir à 459,00 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient un repli de 2,9 millions de barils.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite