Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit nettement, dopé par le reflux des stocks américains

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mercredi, dopés par l'annonce d'une décrue des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a gagné 1,45 dollar à 47,33 dollars sur le contrat pour livraison en juin au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a avancé de 1,49 dollar à 50,22 dollars sur le contrat pour livraison en juillet à l'Intercontinental Exchange (ICE), interrompant son incursion d'une semaine sous la barre symbolique des 50 dollars.

A Londres comme à New York, le pétrole a signé sa meilleure séance de l'année en pourcentage, reprenant un peu du terrain perdu au cours de sa dégringolade entamée vers la mi-avril.

"La hausse du jour a vraiment été inspirée par les chiffres sur les stocks", a mis en avant Matt Smith de ClipperData, faisant référence aux données du département américain de l'Energie (DoE) publiés en cours de séance.

Pour la cinquième semaine consécutive, les réserves commerciales de brut aux Etats-Unis ont reculé, cette fois de 5,2 millions de barils, un mouvement plus marqué que ce qu'avaient anticipé les experts interrogés par l'agence financière Bloomberg.

Les stock de brut restent à des niveaux historiquement élevés mais, combiné à de légers déclins des réserves d'essence et de produits distillés (fioul de chauffage, gazole), ce reflux a redonné de l'élan à un marché à la peine.

"Dans l'ensemble, les chiffres du DoE apportent du soutien", a confirmé Tim Evans de Citi dans une note.

Demande encourageante


D'autant plus que la "demande a été plus forte pour les produits dérivés du pétrole", a ajouté Matt Smith.

La demande d'essence parait plus dynamique que ne le suggéraient les chiffres publiés la semaine précédente, ce qui est de bon augure au début de la saison pendant laquelle les américains utilisent plus leur véhicule, même si elle reste en retrait par rapport à l'année dernière.

Les cours ont par ailleurs profité de bons signes sur la demande mondiale, a ajouté Matt Smith.

Seul bémol mercredi, la production américaine a sans surprise continué sur sa lancée entamée à l'automne et a progressé de 21.000 barils par jour (b/j).

"Une partie de la pression à la baisse qui découle d'une croissance de la production américaine et de l'incapacité de la réduction de la production de l'OPEP et des Russes à faire reculer les stocks mondiaux de manière significative semble en quelque sorte s'évanouir", a estimé Gene McGillian de Tradition Energy

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et onze autres pays limitent leur production depuis le début de l'année dans l'objectif de faire remonter les cours souffrant d'un excès d'offre mais leurs efforts tardent à produire leurs effets et ils envisagent de prolonger ces quotas jusqu'à la fin de l'année voire au-delà ou même d'accentuer les restrictions.

Une décision doit être prise lors d'un sommet entre l'OPEP et ses partenaires le 25 mai à Vienne.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

lundi 18 juin 2018 à 07:34

Le pétrole continue de plonger en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de plonger en Asie lundi, les marchés s'attendant à une hausse des quotas de production lors...

vendredi 15 juin 2018 à 21:32

Le pétrole chute, redoutant une escalade des sanctions comme…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement reculé vendredi, après une nouvelle brusque escalade des tensions commerciales entre Washington et...

vendredi 15 juin 2018 à 16:12

Le pétrole recule, l'Opep se divise

Londres: Les cours du pétrole creusaient leurs pertes sur la semaine vendredi en cours d'échanges européens alors que les désaccords entre membres...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite