Logo

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient baissé

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole remontaient mercredi en cours d'échanges européens, profitant des premières estimations hebdomadaires sur les réserves américaines, les analystes notant cependant que la production des Etats-Unis devrait encore grimper, selon les données officielles.
Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 49,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 46 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de juin gagnait 49 cents à 46,37 dollars.

Les cours de l'or noir effaçaient une partie de leurs pertes de la veille, soutenus par les premières données hebdomadaires de la fédération privée American Petroleum Institute (API) sur les réserves américaines.

"Selon l'API, les réserves de brut ont chuté de 5,79 millions de barils la semaine dernière, et les données de l'EIA (Energy Information Administration, agence du département américain de l'Énergie ou DoE) devraient confirmer cette tendance", a commenté Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.

Les données du DoE, qui sont publiées en cours de séance européenne le mercredi, sont jugées plus fiables que celles de l'API.

Pour la semaine achevée le 5 mai, les analystes tablent sur une baisse des réserves de brut de 2 millions de barils, une hausse des réserves d'essence de 350.000 barils, et une baisse des réserves de produits distillés de 800.000 barils, selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg.

Les marchés gardaient cependant un oeil sur les indicateurs du marché à plus long terme.

"L'EIA a donné mardi (dans son rapport mensuel) un signal très négatif, car si l'agence est optimiste sur la croissance de la demande, elle estime que la production des pays non-membres de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) allait s'envoler", ont prévenu les analystes de PVM.

"Pas besoin de chercher bien loin pour savoir qui va conduire cette hausse. L'EIA estime que la production de brut américain atteindra près de 10 millions de barils par jour en 2018. Ceux qui cherchaient encore une preuve de la vigueur de la résurrection du secteur pétrolier américain sont servis", ont-ils ajouté.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte, les réserves américaines auraient baissé


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.