Menu
A+ A A-

Le pétrole remonte, mais la surproduction inquiète toujours

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens mais finissaient la semaine en baisse nette, alors que la hausse de la production américaine et la possible reprise des extractions de l'Opep et de ses alliés inquiètent.
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 49,25 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 87 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de juin gagnait 79 cents à 46,31 dollars.

Les cours de l'or noir ont chuté jeudi pour atteindre vendredi vers 03H30 GMT 46,64 dollars pour le Brent, au plus bas depuis cinq mois, et 43,76 dollars pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., au plus bas depuis cinq mois et demi, avant de se ressaisir.

"Les prix du pétrole ont rebondi dans l'après-midi en Europe, mais il s'agit probablement d'un rebond déclenché par des achats techniques, car il n'y a pas de raison fondamentale à cette hausse", a estimé Chris Beauchamp, analyste chez IG Market.

"La production américaine atteint désormais plus de 9 millions de barils par jour, et est en hausse de plus de 10% par rapport à la mi-2016, ce qui réduit à néant les efforts de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) pour rééquilibrer le marché", ont estimé les analystes de Inenco.

"Des représentants du cartel disent être prêts à reconduire l'accord, mais ils ne semblent pas pour autant partant pour intensifier les baisses de production, comme certains analystes le jugent nécessaires", ont-ils ajouté.

L'OPEP a réduit sa production sur les six premiers mois de 2017 pour limiter la surproduction mondiale, ce qui permettrait d'écluser les réserves mondiales trop abondantes.

"Le cours du brut a perdu tous les gains dus aux réunions de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), ce qui veut dire qu'à ce jour, les pays du cartel ont des revenus liés au pétrole inférieurs à l'année précédente, puisqu'ils ont abaissé leur production", a noté Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

"La peur des prix trop bas avait poussé l'OPEP à l'action en décembre dernier, et permis la limitation de la production, mais l'accord avait été long à trouver et la chute des prix risque de lancer une chasse au coupable entre ses participants", a prévenu l'analyste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole remonte, mais la surproduction inquiète toujours


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 janvier 2020 à 12:17

    Le pétrole en baisse, retour au premier plan des craintes su…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi en cours d'échanges européens alors que les craintes sur la demande mondiale refont surface, reléguant...

    lundi 20 janvier 2020 à 15:37

    Eni rachète 70% d'Evolvere, spécialisée dans l'énergie solai…

    Milan: Le géant pétrolier et gazier Eni a annoncé lundi avoir finalisé le rachat de 70% de la société italienne Evolvere, spécialisée...

    lundi 20 janvier 2020 à 13:41

    Les prix des carburants repartent à la baisse, après presque…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce jour. Cette baisse...

    lundi 20 janvier 2020 à 12:16

    Le pétrole en hausse, inquiétude pour la production libyenne

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse lundi en cours d'échanges européens, portés par les risques pesant sur l'offre mondiale d'or...

    samedi 18 janvier 2020 à 21:14

    Venezuela: Washington accorde un nouveau répit au géant pétr…

    New York: Washington, qui impose à Caracas de lourdes sanctions économiques, a prolongé samedi de trois mois le répit accordé à une...

    vendredi 17 janvier 2020 à 21:43

    Le pétrole en légère hausse malgré le ralentissement de la c…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu progressé vendredi en dépit de la publication de données indiquant que la...

    vendredi 17 janvier 2020 à 11:08

    Le pétrole accueille sereinement la croissance chinoise

    Londres: Les prix du pétrole progressaient vendredi en cours d'échanges européens, au dernier jour d'une semaine calme et après la publication de...

    jeudi 16 janvier 2020 à 21:41

    Le pétrole en hausse, dopé par deux accords commerciaux

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé jeudi, portés par la ratification aux Etats-Unis du nouvel accord de libre-échange nord-américain...

    jeudi 16 janvier 2020 à 12:18

    Le pétrole retrouve des couleurs au lendemain de l'accord si…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, au lendemain de la signature de l'accord commercial entre Washington...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 3 janvier 2020 Les prix du pétrole ont bondi de plus de 4% peu après l'annonce dans la nuit de la mort du général et émissaire de la République islamique en Irak.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite