Menu
A+ A A-

L'Arabie dit avoir déjoué une attaque du Yémen contre un site pétrolier

prix du petrole RyadRyad: Les autorités saoudiennes ont annoncé mercredi avoir déjoué une tentative d'attaque par un bateau piégé, provenant d'une zone contrôlée par les rebelles Houthis du Yémen, contre une installation pétrolière du sud de l'Arabie.
Il s'agit de la première attaque de ce type contre une installation pétrolière rapportée par l'Arabie saoudite depuis le début de son intervention au Yémen en 2015, bien que les Houthis aient affirmé avoir visé avec des missiles, à au moins deux reprises, de tels sites en territoire saoudien.

L'embarcation utilisée dans l'attaque mardi était partie d'une petite île yéménite en mer Rouge, selon un communiqué du ministère saoudien de l'Intérieur.

Elle était bourrée d'explosifs et contrôlée à distance, mais elle a été interceptée à une distance d'un mille et demi marin de l'objectif visé, un quai et une station de distribution de produits pétroliers du géant pétrolier Aramco, d'après ce communiqué.

L'embarcation a commencé à prendre de la vitesse au fur et à mesure qu'elle s'approchait de l'installation pétrolière située dans la province de Jazan, atteignant les 34 noeuds, selon la même source.

"Les patrouilles des gardes-côtes ont constaté, lors de l'interception, qu'il n'y avait pas de présence humaine à bord de l'embarcation", écrit le ministère dans son communiqué.

Elles ont alors ouvert le feu sur les moteurs du bateau, ce qui a permis de le stopper. Les gardes-côtes ont ensuite inspecté l'embarcation en coordination avec la marine de guerre pour découvrir qu'elle était bourrée d'explosifs, précise le communiqué.

Cette attaque montre un degré de sophistication assez avancé de la part des rebelles Houthis qui avaient mené une autre attaque audacieuse, fin janvier, contre une frégate de la marine saoudienne en mer Rouge.

Le ministère saoudien de l'Intérieur a affirmé mercredi que les gardes-côtes resteraient vigilants pour mettre en échec "toutes les tentatives terroristes et protéger les frontières terrestres et maritimes" du royaume.

L'Arabie saoudite conduit au Yémen une coalition arabe qui soutient sur le terrain depuis mars 2015 les forces du président Abd Rabbo Mansour Hadi contre les Houthis, rebelles issus de l'importante minorité zaïdite, alliés à des unités de l'armée restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh et accusés de liens avec l'Iran.

Le sud du territoire saoudien est régulièrement la cible de tirs de missiles attribués aux Houthis, qui ont fait des dizaines de morts civils et militaires.

Les Houthis et leurs alliés sont soupçonnés d'avoir tiré des missiles contre des navires américains en mer Rouge à au moins deux reprises en octobre dernier.

Les Etats-Unis, alliés de l'Arabie saoudite, avaient répondu en tirant le 13 octobre cinq missiles de croisière sur trois stations radar rebelles.

Depuis l'intervention de la coalition arabe, plus de 7.700 personnes, en majorité des civils, ont été tuées et 42.500 blessées dans le conflit au Yémen. Toutes les médiations de l'ONU et sept accords de cessez-le-feu ont échoué.

Le conflit a exacerbé la crise humanitaire dans ce pays qui était déjà avant la guerre le plus pauvre de la péninsule arabique.

Mardi, les participants à une réunion des donateurs sur le Yémen au siège de l'ONU de Genève ont promis 1,1 milliard de dollars d'aide humanitaire pour 2017.

Les Nations unies avaient lancé en début d'année un appel pour récolter 2,1 milliards de dollars afin de répondre aux besoins humanitaires du Yémen, menacé par la famine cette année.

"La famine peut être évitée si nous agissons rapidement", a déclaré mardi le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres à l'issue de la conférence à Genève. Il a souligné que l'ONU réclamait désormais avant tout aux parties belligérantes de garantir un "accès sans entraves" pour les humanitaires.

(c) AFP

Commenter L'Arabie dit avoir déjoué une attaque du Yémen contre un site pétrolier


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    lundi 22 avril 2019

    Pétrole iranien: l'Arabie saoudite prête à 'stabiliser' le m…

    Ryad: L'Arabie saoudite est prête à "stabiliser" le marché après la décision américaine de mettre fin aux exemptions permettant à huit pays...

    jeudi 28 mars 2019

    Ryad peine à fidéliser Moscou sur la réduction de l'offre de…

    Ryad: Le ministre de l'energie russe alexandre novak a dit à son homologue saoudien khalid al-Falih, lors d'une rencontre à Bakou ce...

    jeudi 14 février 2019

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 25 avril 2019 à 10:47

    Le pétrole brent dépasse 75 dollars pour la première fois de…

    Londres: Le baril de Brent a dépassé jeudi les 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre, dopé par le durcissement...

    jeudi 25 avril 2019 à 06:34

    Le pétrole recule en Asie après la hausse des réserves améri…

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer, jeudi en Asie, les investisseurs réagissant toujours à la hausse de la production et...

    mercredi 24 avril 2019 à 22:09

    Le pétrole hésite à la clôture, entre stocks américains et s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mercredi, hésitant entre une hausse des stocks américains de brut...

    mercredi 24 avril 2019 à 18:40

    Les stocks de pétrole brut montent plus que prévu aux USA (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une hausse plus forte que prévu la semaine dernière tandis que...

    mercredi 24 avril 2019 à 12:21

    Le pétrole recule un peu avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les stocks américains...

    mercredi 24 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole se replie en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, les investisseurs attendant de savoir si l'Organisation des pays...

    mardi 23 avril 2019 à 21:52

    Le pétrole continue à monter avec les sanctions américaines …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse mardi au lendemain d'une décision américaine de stopper les exemptions aux...

    mardi 23 avril 2019 à 12:58

    Le pétrole repousse ses sommets avec le durcissement des san…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient à leur plus hauts en près de six mois mardi en cours d'échanges européens, dopés par...

    mardi 23 avril 2019 à 06:54

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, portés par la perspective d'une contraction de l'offre du...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite