Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu à l'issue d'une séance hésitante

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi, sans dégager de franche tendance à l'issue d'une séance hésitante face à des perspectives contrastées sur l'offre à travers le monde.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a cédé 24 cents à 52,41 dollars sur le contrat pour livraison en mai au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a perdu 47 cents à 54,89 dollars sur le contrat pour livraison en juin à l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les cours ont commencé la journée dans le rouge, sont brièvement repassés en hausse peu après l'ouverture à New York, ont replongé nettement en cours de séance américaine, puis ont fini proches de l'équilibre.

"Deux pressions opposées s'exercent sur le marché, avec des attentes conflictuelles qui finissent par plus ou moins s'équilibrer", a résumé Mike Lynch, de SEER.

"D'un côté, les investisseurs évoquent la hausse de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis", a-t-il précisé.

Dans son rapport mensuel sur le pétrole de schiste, le département de l'Energie (DoE) a considérablement révisé en hausse ses prévisions sur l'activité dans le secteur, s'attendant maintenant pour mai à la plus forte progression de la production depuis deux ans.

"C'est en train de peser sur les cours", a reconnu John Kilduff, d'Again Capital.

Sur le sujet de l'offre américaine, les investisseurs s'apprêtent maintenant à assimiler mercredi les chiffres hebdomadaires du DoE, les analystes espérant, de façon médiane, un recul des stocks de brut pour la deuxième semaine de suite.

Seconde influence dominante sur les cours, cette fois positive, "les investisseurs disent croire à la perspective d'une baisse générale des réserves à la suite des déclins engagés par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires au niveau de leur production", a poursuivi M. Lynch.

De concert avec d'autres pays comme la Russie, les membres de l'OPEP s'imposent depuis janvier des plafonds de production, mais ils ne sont pour l'heure officiellement prévus que jusqu'à la mi-2017.

Le dollar déprime


"On dirait qu'ils vont être prolongés", a assuré M. Lynch.

Selon une note citée par l'agence Bloomberg, Citi s'attend à ce que le prix du baril de Brent revienne autour de 65 dollars à la fin de l'année... A supposer que les accords de l'OPEP soient bien prolongés au-delà de la fin juin.

Enfin, mardi, "l'affaiblissement du dollar (...) a aussi aidé le marché à se remettre de ses plus bas niveaux", a avancé M. Evans.

Le billet vert, dont la force a tendance à nuire au marché pétrolier puisque celui-ci est libellé en monnaie américaine, reculait nettement.

Il souffrait notamment face à la livre sterling et, dans le sillage, face à l'euro, de l'enthousiasme des cambistes après l'annonce de législatives britanniques anticipées pour lesquelles les conservateurs sont les grands favoris.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 octobre 2018 à 21:44

Le pétrole remonte, mais glisse sur la semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés vendredi sans empêcher une glissade sur la semaine, dans un contexte...

vendredi 19 octobre 2018 à 16:15

Le pétrole remonte, mais des prévisions de demande en baisse…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens sans effacer leurs lourdes pertes de la semaine dans un marché...

vendredi 19 octobre 2018 à 12:44

Le pétrole remonte, mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens sans effacer leurs lourdes pertes de la semaine dans un...

vendredi 19 octobre 2018 à 09:12

Norvège: la production de pétrole chute en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a fortement reculé en septembre en raison de travaux...

vendredi 19 octobre 2018 à 07:58

Le pétrole se reprend en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, après la chute des derniers jours, l'or noir étant...

jeudi 18 octobre 2018 à 22:10

Le pétrole, englué par Wall Street, finit au plus bas depuis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini au plus bas depuis un mois jeudi dans le sillage d'une chute de...

jeudi 18 octobre 2018 à 16:12

Le pétrole au plus bas en un mois, les paris sur un manque d…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors qu'un bond hebdomadaire des stocks américains de brut a contredit...

jeudi 18 octobre 2018 à 13:49

Les automobilistes pris au piège du diesel

Paris: Face à la flambée des prix du gazole, les propriétaires de voitures diesel se sentent pris au piège, le revirement des...

jeudi 18 octobre 2018 à 05:32

Le pétrole poursuit sa chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer jeudi en Asie sous l'effet du bond accusé des stocks de brut américain dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite

Est-ce que l'Opep fixe les prix du pétrole ?

Le mercredi 26 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Alors que les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau en quatre ans, le président américain Donald Trump a accusé l'Opep d'"arnaquer le reste du monde". Quel est le rôle de cette organisation ?

Lire la suite