Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu à l'issue d'une séance hésitante

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi, sans dégager de franche tendance à l'issue d'une séance hésitante face à des perspectives contrastées sur l'offre à travers le monde.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a cédé 24 cents à 52,41 dollars sur le contrat pour livraison en mai au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a perdu 47 cents à 54,89 dollars sur le contrat pour livraison en juin à l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les cours ont commencé la journée dans le rouge, sont brièvement repassés en hausse peu après l'ouverture à New York, ont replongé nettement en cours de séance américaine, puis ont fini proches de l'équilibre.

"Deux pressions opposées s'exercent sur le marché, avec des attentes conflictuelles qui finissent par plus ou moins s'équilibrer", a résumé Mike Lynch, de SEER.

"D'un côté, les investisseurs évoquent la hausse de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis", a-t-il précisé.

Dans son rapport mensuel sur le pétrole de schiste, le département de l'Energie (DoE) a considérablement révisé en hausse ses prévisions sur l'activité dans le secteur, s'attendant maintenant pour mai à la plus forte progression de la production depuis deux ans.

"C'est en train de peser sur les cours", a reconnu John Kilduff, d'Again Capital.

Sur le sujet de l'offre américaine, les investisseurs s'apprêtent maintenant à assimiler mercredi les chiffres hebdomadaires du DoE, les analystes espérant, de façon médiane, un recul des stocks de brut pour la deuxième semaine de suite.

Seconde influence dominante sur les cours, cette fois positive, "les investisseurs disent croire à la perspective d'une baisse générale des réserves à la suite des déclins engagés par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires au niveau de leur production", a poursuivi M. Lynch.

De concert avec d'autres pays comme la Russie, les membres de l'OPEP s'imposent depuis janvier des plafonds de production, mais ils ne sont pour l'heure officiellement prévus que jusqu'à la mi-2017.

Le dollar déprime


"On dirait qu'ils vont être prolongés", a assuré M. Lynch.

Selon une note citée par l'agence Bloomberg, Citi s'attend à ce que le prix du baril de Brent revienne autour de 65 dollars à la fin de l'année... A supposer que les accords de l'OPEP soient bien prolongés au-delà de la fin juin.

Enfin, mardi, "l'affaiblissement du dollar (...) a aussi aidé le marché à se remettre de ses plus bas niveaux", a avancé M. Evans.

Le billet vert, dont la force a tendance à nuire au marché pétrolier puisque celui-ci est libellé en monnaie américaine, reculait nettement.

Il souffrait notamment face à la livre sterling et, dans le sillage, face à l'euro, de l'enthousiasme des cambistes après l'annonce de législatives britanniques anticipées pour lesquelles les conservateurs sont les grands favoris.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

mercredi 20 juin 2018 à 08:31

Le pétrole aux Féroé: un rendez-vous pour le moment manqué

Tórshavn (danemark): Toujours pas l'ombre d'une plateforme en vue... Après avoir nourri les attentes et galvanisé les rêves d'indépendance au tournant du...

mercredi 20 juin 2018 à 07:20

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi à la faveur d'estimations jugées favorables sur l'état des stocks de brut américain.

mardi 19 juin 2018 à 22:12

Le pétrole rattrapé par l'hostilité commerciale entre Chine …

NYC/Cours de clôture: A quelques jours d'un important sommet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), les prix du pétrole ont...

mardi 19 juin 2018 à 22:09

Opep: l'Iran ne croit pas à un accord d'augmentation de la p…

Vienne: L'Iran ne croit pas à une révision à la hausse cette semaine des objectifs de production de l'Opep, auquel Téhéran est...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite