Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en très légère hausse à New York pour finir une semaine positive

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en très légère hausse jeudi, terminant timidement une semaine bien orientée, après une avalanche de données et dans un contexte d'inquiétudes géopolitiques.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a avancé de 7 cents à 53,18 dollars sur le contrat pour livraison en mai au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a pris 3 cents à 55,89 dollars sur le contrat pour livraison en juin à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Les investisseurs n'ont pas voulu conserver des paris à la baisse pendant le week-end à cause des risques géopolitiques", a avancé Phil Flynn de Price Futures pour expliquer que les cours s'orientent légèrement dans le vert en fin de séance.

L'annonce jeudi de l'utilisation par les Etats-Unis de leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan est venue s'ajouter à un contexte déjà tendu avec la Russie, la Syrie et surtout avec la Corée du Nord.

Certains experts redoutent que la Corée du Nord ne réalise un sixième essai nucléaire qui pourrait coïncider avec le 105e anniversaire, samedi, de la naissance de Kim Il-Sung, premier dirigeant du régime.

Concernant les nouvelles propres au marché pétrolier, "on a vu le décompte des puits américains encore augmenter cette semaine, ce qui a poussé certains investisseurs à encaisser leurs bénéfices", a mis en avant Phil Flynn.

Doutes sur la demande


La reprise de la production américaine, dont le nombre de puits en activité est un indicateur avancé, menace les efforts de réduction de l'offre engagés par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs depuis janvier pour une période initiale de six mois.

L'Agence Internationale de l'Energie (AIE) anticipe d'ailleurs une progression des extractions aux Etats-Unis cette année, selon un rapport publié jeudi.

En parallèle, l'agence basée à Paris a révisé à la baisse ses prévisions de demande mondiale pour l'année, qui devrait progresser à un rythme moins élevé que l'année précédente.

"Cette agence a tendance à sous-estimer la demande donc il a une marge d'erreur possible à la hausse", a nuancé Phil Flynn.

A ce sujet, les analystes de Commerzbank s'interrogeaient sur la signification d'une hausse des importations chinoises de brut au premier trimestre.

"Cela suggère que la demande de pétrole de la Chine reste ferme. Cependant, la question émerge de savoir si les coupes dans la production se traduisent bien par une réduction de l'offre", se sont-ils demandé dans une note.

Le rapport de l'AIE, mais aussi celui de l'OPEP la veille, ont toutefois fourni de nouveaux signes rassurants sur le respect des quotas de production par les membres l'OPEP au mois de mars.

Au cours de cette semaine raccourcie d'une séance, les marchés restant fermés pour Vendredi saint, les cours ont progressé de 1,80% à New York, et signent leur troisième hausse hebdomadaire de suite.

Les investisseurs continuent par ailleurs de surveiller les évolutions du dollar, qui s'est repris, après sa chute de la veille dans la foulée de déclarations du président américain Donald Trump jugeant son niveau trop élevé.

Le brut est libellé en dollar et a tendance à souffrir de toute hausse du billet vert qui renchérit son prix pour les opérateurs utilisant d'autres devises.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

mercredi 20 juin 2018 à 08:31

Le pétrole aux Féroé: un rendez-vous pour le moment manqué

Tórshavn (danemark): Toujours pas l'ombre d'une plateforme en vue... Après avoir nourri les attentes et galvanisé les rêves d'indépendance au tournant du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite