Menu
RSS
A+ A A-

Obligations de transparence: Total et Areva taclés par des ONG

prix du petrole ParisParis: "Des zones d'ombre persistent" dans les premières déclarations publiques des paiements d'entreprises extractives françaises aux pays producteurs, estiment les organisations non gouvernementales Oxfam, ONE et Sherpa dans un rapport publié jeudi, qui épingle notamment Total et Areva.
Au total les trois ONG ont passé au peigne fin les déclarations de six groupes français - Total, Areva, EDF, Engie, Eramet ainsi que Maurel et Prom - portant sur leurs activités d'extraction de matières premières (énergies fossiles ou minerais) en 2015.

Un exercice inédit, puisque ces entreprises sont obligées de publier leurs versements aux pays où elles exploitent des ressources naturelles seulement depuis l'an dernier, en vertu de la transposition par la France de deux directives européennes.

Si leurs déclarations représentent "une avancée notable" en matière de transparence, leur compréhension "reste cependant compliquée", notent les ONG.

Les données sont notamment difficiles d'accès et manquent d'éléments de contexte. Dans l'ensemble, les taux de change utilisés restent flous, tout comme les différentes catégories de "projets" et de "bénéficiaires", critiquent-elles.

Au sujet de Total, les trois ONG s'interrogent en particulier sur un écart de plus de 100 millions de dollars entre les revenus déclarés en 2015 par les autorités angolaises issus du principal champ pétrolier du pays et les versements déclarés par le groupe français pour exploiter ce site.

Cela peut s'expliquer soit par une différence du nombre déclaré de barils de pétrole, soit par une divergence de valorisation du prix moyen du baril de pétrole, selon elles.

"Il est crucial que l'entreprise divulgue l'ensemble des informations requises afin de comprendre ces irrégularités", estime Laetitia Liebert, directrice Sherpa, cité dans un communiqué commun des ONG.

"Conformément à la loi française, Total respecte toutes ses obligations de reporting", a assuré le géant pétrolier dans une réaction écrite transmise à l'AFP.

"Ces principes sont les mêmes pour l'ensemble des 43 pays concernés par l'obligation de reporting", a-t-il ajouté. "En revanche, chacun de ces Etats applique des principes spécifiques. C'est pourquoi pour expliquer les écarts éventuels, il faut identifier les différences entre les indicateurs retenus puis mener un travail important de réconciliation des données".

Concernant Areva, les ONG estiment que le groupe "semble loin de contribuer à sa +juste+ part" pour exploiter l'uranium nigérien, en dépit d'une renégociation de sa redevance au Niger en 2014.

Ce pays figurant parmi les plus pauvres au monde représente près de 30% de la production d'uranium d'Areva, mais il perçoit seulement 7% des versements du groupe français aux pays producteurs, pointe le rapport.

Areva aurait payé au Niger une redevance inférieure en 2015 par rapport à 2014, privant cet Etat de 15 millions d'euros de recettes. Par ailleurs, le prix de l'uranium nigérien exporté serait "largement sous-évalué" par la filiale locale d'Areva, ce qui permettrait au groupe de ne pas payer d'impôts sur ses bénéfices au Niger, accusent les ONG.

Le rapport émet des recommandations à chacune des entreprises dont il a étudié les déclarations, ainsi qu'à l'Union européenne et à la France pour réviser à la hausse le degré de transparence exigé.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière française Total

Total se veut rassurant sur l'approvisionnement des stations-service

lundi 11 juin 2018

Paris: Total a recommandé lundi à ses clients de "conserver leurs habitudes de consommation de carburant", se voulant rassurant sur l'approvisionnement des stations-service alors que des agriculteurs bloquent depuis dimanche soir les routes d'accès à plusieurs raffineries et dépôts...


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

mercredi 20 juin 2018 à 08:31

Le pétrole aux Féroé: un rendez-vous pour le moment manqué

Tórshavn (danemark): Toujours pas l'ombre d'une plateforme en vue... Après avoir nourri les attentes et galvanisé les rêves d'indépendance au tournant du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite