Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en légère hausse avant une fin de semaine chargée

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté mardi sur un marché peu enclin au risque, avant une fin de semaine marquée par différents chiffres et rapports, mais restant optimiste face à quelques présages d'une offre moins écrasante.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a pris 32 cents à 53,40 dollars sur le contrat pour livraison en mai au New York Mercantile Exchange (Nymex), son plus haut niveau depuis un mois.

"C'est le calme avant la tempête, puisqu'il va y avoir les chiffres sur les stocks du département de l'Energie (DoE), ainsi que les rapports mensuels de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de l'Agence internationale de l'Energie (AIE)", a prévenu Matt Smith, de ClipperData.

Le DoE publiera mercredi ses chiffres hebdomadaires sur l'offre américaine, à un moment où les stocks de brut évoluent à un niveau records. Les experts compilés par l'agence Bloomberg s'attendent de façon médiane à un recul de de 1,75 million de baril pour la semaine achevée le 7 avril.

De son côté, l'OPEP rendra son bilan mensuel sur l'état du marché, alors que l'AIE, bras énergétique de l'OCDE, attendra jeudi pour publier le sien.

Le DoE a d'ores et déjà publié son propre rapport mensuel mardi mais "ce sont plutôt des prévisions de long terme qui ne semblent guère avoir influencé les cours", selon les termes de M. Smith.

Le marché a surtout profité "de rumeurs selon lesquelles l'Arabie saoudite veut prolonger ces baisses de production", a rapporté M. Smith, y voyant "le seul souffle de vie" dans des échanges atones.

Pour autant, il relativisait l'importance de ces bruits, Ryad étant de toute manière le principal fer de lance de ces quotas au sein de l'OPEP.

Autre élément de soutien international, "on regarde vers le Proche-Orient, où les Etats-Unis semblent adopter une attitude plus agressive, et cela ramène une prime de risque sur le marché", a remarqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Washington a bombardé en fin de semaine dernière les forces du président syrien Bachar al Assad et les observateurs surveillent les réactions des alliés de Damas, en premier l'Iran et la Russie.

(c) AFP


Commenter Le pétrole finit en légère hausse avant une fin de semaine chargée

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite